Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Tombé(s) Du Ciel » au Théâtre Clavel, nous y étions !

Publié le par Steph Musicnation

« Tombé(s) Du Ciel » au Théâtre Clavel, nous y étions !

Depuis le 16 septembre, vous pouvez retrouver cette comédie de Jérôme Sanchez mise en scène par François Rimbau assisté de Fabien Le Mouël tous les vendredis et samedis à 19h30 au Théâtre Clavel et croyez nous, vous serez tout autant séduits que nous l’avons été.

« Tombé(s) Du Ciel » est une vraie belle réussite sur tous les plans que ce soit au niveau de l’histoire, des comédiens, de l’occupation de l’espace, de la mise en scène et du décor.

Cette comédie gay friendly fait rimer humour avec amour, l’histoire vous captive durant près 1h30 et vous avez presque l’impression de regarder l’une de vos séries télévisées préférées.

« Tombé(s) Du Ciel » a un petit côté « Queer As Folk » très sympa et le personnage de Dom joué par Solène Gentric semble tout droit sorti de « Sex & The City ».

Six comédiens talentueux se partage la scène, Jérôme Sanchez qui est également l’auteur interprète Paul qui vient de perdre son compagnon Antoine (Stéphane Henriot) mais il peut compter sur ses meilleurs amis joués par Gérard Lopez et Solène Gentric pour lui remonter le moral. Lorsque Valentin (Nicolas Mazzocco) arrive dans sa vie, Paul va revivre et il peut compter sur son ange gardien pour le guider dans ses choix. En plus de tout ce petit monde, la mère excentrique et déjantée de Paul (Evelyne Walter) débarque. Péripéties et surprises garanties.

Dans cette pièce moderne et très fraîche qui fait passer de beaux messages sans être donneuse de leçons, tous les personnages comptent, les filles ne sont pas des seconds rôles et elles prouvent que le girl power existe toujours (Dom est un atout certain qui mérite le détour).

Cette pièce d’amour au masculin ne se destine pas uniquement à la communauté gay puisqu’elle parle des relations de couple et d’amour, chacun pourra donc s’y retrouver.

Vous verrez, on se prend très vite d’affection pour les personnages et on aimerait déjà que Jérôme Sanchez pense à une suite !

Commenter cet article