Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Comment a commencé ta carrière de DJ et en radio ?

Je m’appelle Jay Style, je suis DJ et producteur, j’ai bientôt 45 ans et je suis Suisse mais je suis en France depuis 1991. J’ai commencé mon métier en tant que résident. Je me suis fait connaître au travers des concours de DJS et j’ai eu la chance de gagner trois fois le titre de champion de France. J’ai arrêté la résidence en 1999 et j’ai travaillé pour Fun Radio sur le terrain pendant trois ans. Nous avons créé le Fun DJ Tour et j’ai emmené ce concours à la radio avec comme levier le fait que le gagnant aurait une émission à la radio. Quatre ans plus tard, Morgan Serrano qui était à la tête de Fun à ce moment-là m’a appelé pour que je prenne les rênes de Party Fun et j’y suis resté près de sept ans. Je suis parti une fois que j’ai eu l’impression d’avoir fait le tour et la généralisation du programme ne me séduisait pas. Après une petite année de repos, j’ai rejoint NRJ pour l’émission Extravadance avec comme but de diffuser du flux musical mais mixé.

Comment décrirais-tu « Finally » ton nouveau single ?

Sur le plan musical, « Finally » est un single pop electro. C’est un titre cool pour l’été, c’est un morceau pour t’accompagner à la plage et pour faire un break en soirée. C’est un vrai morceau pour respirer. J’étais super fan du morceau de Ce Ce Peniston. Cela faisait trois ans que nous étions en discussion avec Tara pour sortir quelque chose ensemble et « Finally » finalement a été le premier morceau même si les paroles n’ont rien à voir avec notre histoire.

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

Qui t’accompagne sur ce titre ? D’autres collaborations sont-elles à prévoir ?

J’ai rencontré Tara sur The Voice en Belgique, j’étais coache mental et nous étions dans la même team. Le feeling est passé et je ne peux travailler qu’avec des personnes qui ont des énergies positives. Nous avons partagé une scène Lyon quelques temps après et cela est apparu comme une évidence. La cerise sur le gâteau est que Tara est venue en studio avec sa copine Cozy ! L’idée est de ne pas s’arrêter là. Cozy et Tara sont les deux voix qui m’ont accompagné en tant que DJ de radio et je n’aurais imaginé les approcher et partager un son avec elles. Elles ont aimé le projet et elles l’ont fait ensemble de façon très professionnelle. Tara McDonald en studio, ça ne rigole pas (rires). Avec tout le background qu’elle a, elle arrive à te mettre en confiance et c’est vraiment quelqu’un que tu écoutes. Cozy, c’est un autre tempérament, elle est plus dans l’écoute, elle est plus calme mais elle se transforme derrière un micro ou devant une caméra.

Peux-tu nous expliquer ton choix de reprendre ce classique du début des années 90 ?

On a anticipé l’arrivée de l’été et ce titre a été une évidence. J’ai beaucoup joué ce titre et il s’est avéré être un challenge. Je l’ai revisité avec beaucoup de pudeur pour ne pas dénaturer le morceau. On voulait garder l’esprit original avec des voix très cool. Ce titre est aussi une question de partage amical et musical.

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

« Finally » fait-il partie des titres qui t’ont donné envie de mixer ?

Non car j’ai commencé mon métier en 1984 mais « Finally » est l’un des morceaux qui m’ont donné envie de produire. Il y avait quelque chose de très moderne dans ce titre qui est sorti en pleine ascension de la techno dans les clubs.

Comment expliquerais-tu que ce titre demeure incontournable ?

Quand les reprises ou les remixes sont compliqués à faire, cela veut dire que la version originale est incontournable. « Finally » est un titre incontournable car même en version originale, tu peux le jouer n’importe où et n’importe quand, que ce soit dans des mariages, dans des clubs, en début, au milieu ou en fin de set, il y aura toujours quelqu’un qui dira que c’est frais.

As-tu réussi à envoyer ta version à Ce Ce Peniston ?

Non mais c’est aussi par pudeur. Je préférerais qu’elle la découvre par elle-même. Peut-être que je lui enverrais dans quatre ou cinq mois si je n’ai pas de retour de sa maison de disque mais il y aurait un peu de crainte. Je serais dégoûté si elle ne l’aimait pas. J’aurais presque plus envie d’aller à sa rencontre et de lui mettre un casque sur les oreilles et lui faire écouter.

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

Travailles-tu sur un album ?

Oui, l’album est en préparation. L’idée est de sortir trois singles en 2016 et l’album en 2017.

Quel serait la discothèque ou le lieu où tu aimerais mixer à l’avenir si tu en avais la possibilité ?

C’est une question que l’on me pose souvent et je pense que c’est mon côté résident qui fait que je n’ai pas de préférence à partir du moment où je sens que je suis le bienvenu, cela peut-être dans une grange ou dans un club mythique. La seule chose que je demande est que mon set up soit respecté. Ce que je désire est que les gens puissent avoir du bon son. Il y a forcément des endroits mythiques, j’ai déjà joué à Ibiza, en Croatie, à l’EMF et cette semaine à L’Olympia.

Quels sont tes actualités et prochains projets ?

J’ai joué dimanche à la fan zone de Toulouse pour la finale de la coupe d’Europe et lundi, j’étais en premier partie de Giorgio Moroder à L’Olympia. Durant l’été, je vais continuer ma tournée jusqu’à la mi-octobre. Deux nouveaux singles arriveront d’ici la fin de l’année et l’album en 2017 !

Rencontre avec Jay Style qui connait le dancefloor sur le bout de ses platines !

Commenter cet article