Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre Parisienne avec le chanteur Whities !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Cedrick Nöt

Photo Cedrick Nöt

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Whities, je suis chanteur, auteur et compositeur et je suis originaire de Colmar en Alsace. Je suis arrivé dans le Nord en 2011 et c’est à ce moment-là que j’ai choisi mon pseudo. J’ai commencé tout simplement en faisant de la scène car au-delà d’Internet, j’avais vraiment envie d’aller à la rencontre des gens et de tester mes titres en live. J’ai préparé mes premiers titres en studio et je suis parti pour une première mini-tournée de showcases dans des centres commerciaux avec mon EP.

Comment résumerais-tu ton aventure « Rising Star » ?

Wow ! cela a été une aventure de malade. Je te dirais que cela a été une grosse aventure autant humaine que musicale. J’y ai beaucoup appris et cela m’a permis de prendre beaucoup de recul sur ma construction de carrière, sur mes titres et mes choix.

Photo Cedrick Nöt

Photo Cedrick Nöt

Tu as sorti un album intitulé « 2.1 » en mai 2015. Comment le décrirais-tu ?

En général, on me dit que c’est un album coloré, électrique et déjanté. C’est mon premier album et j’avais envie de faire ce qui me plaisait sans me poser trop de questions. Je suis très fier de ce premier bébé car il me correspondait vraiment à la période où je l’ai fait.

Que retrouve-t-on dessus au niveau des textes ?

De l’amour, globalement. Je parle d’amour pur et dur, de l’amour en amitié, de l’amour perdu même s’il y a quelques exceptions comme « Lalala La Vie En Rose » qui possède un univers très cartoon et un côté gamin que j’avais envie de revendiquer. L’amour est l’élément phare de cet album et je pense que c’est un peu le nerf de la guerre pour chacun de nous.

Nous parlons de ta musique mais nous n’avons pas abordé ton pseudo. D’où te vient-il ?

L’une des explications et qu’au tout début, je faisais des reprises des sixties et des seventies mais j’ai également fait ma première séance photo en Alsace dans un endroit où tout était enneigé, il y avait un coté très pur et le nom est venu à moi de manière très logique afin d’exprimer ce paradoxe avec ma musique qui est très colorée. Il y a aussi une référence à mon personnage de bébé en couche culotte, je trouvais ça cool, car un bébé vient te voir sans jugement, il est innocent et c’est ce que j’ai envie de donner à travers ma musique. J’ai envie d’apporter du positif dans mes chansons et mes concerts et je pense que l’on en a bien besoin surtout en ce moment.

Photo Whities & Da Conceicao Charly

Photo Whities & Da Conceicao Charly

Ton nouveau clip « Lalala La Vie En Rose » est un véritable court-métrage. Peux-tu nous parler de l’histoire et du tournage ?

Ahah ! Il y a tellement de choses à dire (rires) ! Je n’ai pas choisi ce titre au hasard car c’est le dernier titre que je vais extraire de l’album. C’était une belle façon de clore le chapitre « 2.1 » avec ce côté cartoon. J’ai beaucoup travaillé sur l’idée du scénario car je voulais vraiment avoir plus qu’un simple clip au niveau du rendu. J’ai toujours été attiré par le cinéma et les dessins animés. J’ai voulu tenter l’aventure, je suis vraiment content du résultat et j'ai une profonde envie de faire d'autres courts métrages à l’avenir. Le clip a été tourné au fin fond du Pas-De-Calais dans le Jardin de Séricourt. J’ai visité plusieurs jardins en début d'année mais je n’avais pas eu LE coup de cœur et c'est par hasard que je suis tombé sur celui-ci dans une brochure, cela a alors été une évidence. Je me suis projeté dans ce jardin et cela m’a fait penser au labyrinthe d’Alice Au Pays Des Merveilles dans le parcs Disney. Le chapelier fou était une évidence dans les personnages de Disney car c’est celui qui se rapproche le plus de moi. Je n’avais pas envie d’une simple copie, j’ai pris quelques-uns de ses traits mais je me suis inspiré aussi d’un personnage de « Once Upon A Time » et j’y ai amené un peu de moi forcément.

© Whities / Da Conceicao Charly Photo Blandine Vendevelde

© Whities / Da Conceicao Charly Photo Blandine Vendevelde

Qu’as-tu voulu exprimer avec ce clip ? Est-ce que cela a à voir avec la part d’enfant que l’on garde chacun au fond de nous ?

Complètement, tu as touché en plein dans le mille ! Le message de cette chanson est que même si la vie n'est pas simple tout les jours, si on la prenait du côté plus rose, du coté positif comme je le dis dans la chanson, si on partait avec Mulan, si on s’envolait avec Aladin, la vie serait peut-être plus facile et on arriverait peut-être plus facilement à passer outre les problèmes. Le message est d’aller rechercher en nous cette part d’enfant qu’il reste en nous car on en a forcément une. Certains la rejettent un peu plus (rires) mais on l’a tous !

Après avoir vu ce clip, on peut se poser la question du cinéma. Est-ce quelque chose qui te tenterait ?

J’adorerais et au-delà de ça, j’aimerais beaucoup prêter ma voix à un dessin animé. J’ai été approché mais il n’y a rien de concret pour le moment. C’est à réfléchir car je suis vraiment passionné par le cinéma. Ce nouveau clip a été un test et je suis très content que les retours soient hyper positifs.

Rencontre Parisienne avec le chanteur Whities !

Quel est ton rapport à la scène ?

La scène est pour moi le concret et l’aboutissement de tout ça. Au-delà de mon nom, j’avais besoin de me construire artistiquement et d’aller à la rencontre des gens sur scène. J’ai fait deux tournées auto-produites avant de faire « Rising Star » pour tester et voir les retours directs des gens. Parmi tout ce que je peux faire, la scène est vraiment ce que je préfère, c'est l'endroit ou je me sens le mieux sur terre !

As-tu toujours voulu être artiste ?

Oui, c’est certain. Si j’avais pu éviter l’école et ne faire que chanter, je l’aurais fait. Ce qui est assez drôle, c’est que personne ne fait de musique dans ma famille et j’en parlais encore récemment avec ma mère, on ne sait pas d’où cela vient. C’est vraiment quelque chose qui est au plus profond de moi, je ne me vois pas faire autre chose, je peux passer des heures à travailler, écrire, composer sans m’en rendre compte.

Rencontre Parisienne avec le chanteur Whities !

Quels sont tes prochains projets à venir ?

J’en ai plein, j’ai plein d’idées ! C’est un peu tôt pour vous en parler mais j’ai fait beaucoup de belles rencontres musicalement ou autres dernièrement. D’ici la fin de l’année, il n’y aura pas de nouvelles sorties mais ce n’est pas pour cela que je vais disparaître. J’ai envie de prendre mon temps afin de faire les choses correctement et présenter quelque chose de nouveau. Je prépare 2017/2018 mais le hasard fait parfois bien les choses donc qui sais plein de choses peuvent se passer avant… J'entre en studio dès cet été, et je serai sur scène dans le cadre de la prolongation de la tournée de l'année dernière qui a évolué sous le nom de « 2.1 TOUR 16 » mais surtout à l’étranger, quelques premières parties et des plateaux radio sont également en pourparlers. J'ai tellement hâte de vous présenter la suite... !

Commenter cet article