Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le chanteur Navii vous présente son premier album !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Koria

Photo Koria

« Turbulences » ton nouveau single est-il une « suite » à ton précédent single « J’Ecoute Du Miles Davis » ?

Je pense que oui, on peut dire cela. Pas au niveau de l’instru car nous avons cherché quelque chose de plus « Old School », on a regardé du côté des influences plus années 80 au niveau des claviers mais le thème est à peu près le même mais encore plus poussé sur les aléas et les paradoxes de l’amour.

Ces turbulences sont-elles selon toi le lot commun de chaque couple ?

Oui, je pense. L’idée est d’écrire une chanson qui est personnelle et qui devient impersonnelle par la suite quand tu la laisses dans la nature. A tous âges, nous avons nos propres turbulences et c’est pour cela que ça peut parler aux jeunes comme aux moins jeunes en tout cas, je l’espère.

Photo Koria

Photo Koria

Peux-tu nous parler du clip ?

C’était génial comme expérience ce clip ! On a voulu mettre un peu de soleil et c’est la première fois que nous sommes allés dans le Sud pour tourner un clip. On a voulu jouer sur quelque chose d’un peu retro sans trop l’être grâce à un grain présent dans l’image. On a voulu prendre le soleil car cela fait du bien et je pense que la musique de « Turbulences » s’y prête également. On voit plein d’émotions comme dans celui de « J’Ecoute Du Miles Davis ». Je me retrouve à prendre cette jolie jeune fille qui fait de auto-stop sur mon Vespa et on fait les 400 coups dans la ville et puis à la fin de cette bonne journée, je suis à moitié déçu qu’elle s’en aille car je m’y attendais peut-être un peu. On retrouve encore une fois ce petit paradoxe.

« Tout Se Donner » arrive demain. Comment se sent-on la veille de la sortie de son premier album ?

(Rires) On se sent à la fois ému car c’est un album qui a pris du temps à arriver et dans lequel on a mis énormément d’investissement à tous les niveaux les équipes qui m’accompagnent et moi-même et je suis à la fois un peu stressé mais je pense que c’est normal. Ce premier album est l’aboutissement de quelques années déjà de chansons. J’ai déjà fait un peu le tour de la France et d’un seul coup maintenant, j’ai cet album à vous proposer Messieurs, Dames. Je suis un peu partagé entre un sentiment de stress et un sentiment de bonheur mais ça me va !

Photo Koria

Photo Koria

Ton album s’intitule « Tout Se Donner ». Cela résume-t-il ta relation avec le public ?

Oui, bien sûr, avec le public et même avec toutes les personnes que j’ai pu rencontrer durant ma jeune vie. L’idée est de tout donner et malgré moi, j’ai de bons retours. Du moment que tu donnes aux gens, ils te donnent également, c’est assez mutuel et cela résume assez bien mes rapports humains et mes rapports avec le public.

Comment nous présenterais-tu cet album ?

Je dirais que c’est un album assez évolutif qui parle d’amour. Je pense qu’il est divisé en deux parties. Si on peut le séparer, il y a une partie plus organique au niveau de l’instrumentation avec des guitares, des violons, c’est une partie plus intimiste et puis, il y a une partie un peu plus produite, un peu plus electro avec des kicks plus appuyés, cette partie-là est plus dansante, plus dynamique. Cela correspond assez bien également au temps que nous avons mis à le faire, j’ai grandi entre temps, on a voulu proposer quelque chose d’assez évolutif mais pas au niveau du thème puisque l’on reste axés sur des chansons d’amour mais plutôt au niveau de la musique. On travaille cela également en live, on essaye de commencer le set avec des grosses chansons puis on se dirige vers quelque chose de plus acoustique afin de revenir peu à peu pour finir en beauté.

Photo Koria

Photo Koria

Quel serait le titre qui te représente le plus ?

C’est compliqué de choisir mais je dirais « Inconditionnel », c’est en rapport également avec le titre de l’album « Tout Se Donner ». Je pense que j’ai vraiment beaucoup de mal à ne pas aimer les gens et du coup, je dirais que c’est la chanson qui correspondrait le plus à ma personnalité.

Quel est ton rapport au titre de Zaz« Ebloui Par La Nuit » que tu reprends sur l’album ?

On est en très bon terme (rires) ! Je trouve que c’est une chanson géniale à la base et je suis très content d’avoir pu lui mettre une couleur différente. Je la reprends avec moins de choses car l’idée était de mettre en avant le texte avec une instru vraiment très soft derrière, cela donne quelque chose de très épuré, de très rond et un peu au fond du temps. Je suis très content de la faire en live car elle fonctionne bien. A chaque fois, elle étonne un peu mais tant mieux, je pense qu’on a fait un bon choix.

Photo Koria

Photo Koria

« Alors Souris », c’est un peu ce que l’on ressent en écoutant ton album. Navii, c’est de la pop feel good ?

(Rires), si tu le dis ! Oui, du moins c’est voulu même s’il y a beaucoup de mélancolie dans cet album. Ce qui ressort le plus, je pense que c’est au moins un sourire et avec tout ce qu’on voit en ce moment, l’idée est de garder quelque chose de positif sans trop être idéaliste, c’est un peu ma vision.

Que va-t-il se passer le 22 septembre ?

Ah Ah, ce sera mon premier concert solo à Paris aux Etoiles qui est une petite salle où je suis déjà allé voir quelques concerts. Cela va être vraiment cool. On est en train de travailler le live avec mes deux musiciens. C’est vraiment génial pour le coup car c’est ma première date en solo, celle où les gens vont venir pour me voir moi. J’ai encore du mal à réaliser que je vais faire mon premier concert solo dans une salle Parisienne.

Photo Koria

Photo Koria

Vas-tu trouver le temps de te relaxer cet été après cette année chargée ?

Oui, je l’espère, j’ai vu dans mon agenda qu’il y avait quelques moments de libre, je pense que je vais aller me promener et bronzer mais je ne sais pas encore où. J’ai aussi quelques concerts cet été mais on a toujours le temps de se reposer.

Commenter cet article