Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Publié le par Steph Musicnation

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Marion Saussol, je suis comédienne, metteur en scène et auteur. J’ai 35 ans et je suis originaire d’Alès dans le Gard où j’ai vécu jusqu’à mes 17 ans. Je suis allé faire des études théâtrales à Montpellier et ensuite, je suis venu à Paris pour devenir comédienne.

Quel est le pitch d’ « A Mourir Aux Eclats » dont tu es l’auteur ?

C’est l’histoire de Sam Metut, une jeune femme qui essaye de mettre fin à ses jours depuis sa naissance mais elle n’y arrive pas car il y a toujours quelque chose qui l’en empêche. C’est héréditaire dans la famille, sa mère et sa grand-mère essayaient également mais aucune n’y arrivait. Au bout d’une énième tentative infructueuse, Sam se rend compte qu’avec toute l’expérience qu’elle a en ce moment, elle pourrait aider les autres car c’est très important de s’entraider dans la vie. Du coup, elle monte sa boite d’aide au suicide et cela marche très très bien.

Est-ce un vraiment un seul en scène au final ?

Oh, belle question ! Non, effectivement, il y a énormément de personnages mais il n’y a qu’une seule comédienne pour les interpréter. Ce qui m’intéressait n’était pas de faire un monologue car j’aime beaucoup l’univers de Philippe Caubère qui pour moi est le professionnel du seul en scène. C’est un peu mon modèle et je me suis beaucoup inspiré de lui pour faire mes personnages car on voit vraiment tous ses personnages sur scène et c’est hallucinant. Le but était de pouvoir avoir une pièce de théâtre mais que je joue toute seule.

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

A qui conseillerais-tu ce spectacle ?

A tout le monde mais surtout aux gens ouverts. Je parle d’un sujet difficile à savoir le suicide et via ce thème la mort et c’est encore très tabou et je m’en rends compte de plus en plus. Je conseillerais ce spectacle à des gens qui sont capables d’entendre parler de ce sujet-là traité de manière drôle et capables d’en rire. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de la mort pour accéder à ce spectacle. Le message que je veux faire passer dans ce spectacle est de réaliser nos rêves tant que nous sommes encore en vie. Tout le monde peut venir mais il faut juste savoir de quoi cela parle et être prêt à entendre ces choses-là. De nos jours, on peut monter des boites de tout et je suis sûre qu’à l’étranger cela pourrait exister mais je suis bien sûr contre l’ouverture d’une boite de ce genre !

Que mettrais-tu en avant dans cette pièce ?

Ce n’est pas facile de répondre quand on est l’auteur, le metteur en scène et la comédienne. D’un point de vue du metteur en scène, je te dirais la multiplicité des personnages qui parlent entre eux alors qu’ils ne sont joués que par une seule comédienne et cela a été un gros challenge. L’auteur te dirait le texte sans aucune prétention. J’ai vraiment essayé de faire un spectacle fin mais où il y a également des bonnes blagues car j’aime à dire que je souhaite faire réflérire, faire rire et réfléchir en même temps. Le message que je cherche à faire passer est le plus important pour moi dans ce spectacle. D’un point de vue de la comédienne, je te dirais à peu près la même chose que pour le metteur en scène à savoir le fait de jouer tous les personnages. Le but est que le public comprenne vraiment qui parle à qui et que le jeu soit fluide et sans temps mort entre les réponses sans devenir schizophrène.

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Comment t’est venue l’idée ?

Ma vie m'a amenée très vite à faire surtout des spectacles jeune-public, mais à 30 ans, j'ai eu peur de ne me cantonner qu'à ce registre alors j'ai voulu écrire un spectacle tout public. Au tout départ, je me suis inspirée d'un auteur que j'aime beaucoup Lilian Lloyd. Dans ses comédies, il parle beaucoup de mort, de suicide et d'amour, et tout cela avec beaucoup d'humour. Il les appelle des comédies douces-amères. Cette idée que cette femme rate tous ses suicides tient quelques lignes dans une de ses pièces, j'ai adoré le concept. Et j'ai du coup inventé qu'elle monte sa boite pour aider les autres. Au fil des versions, je me suis éloignée de son écriture pour n'avoir que la mienne.

Le roman de Jean Teulé « Le Magasin Des Suicides » a-t-il fait partie de tes inspirations ?

Pas du tout car au départ, j’ai écrit « A Mourir Aux Eclats » sans connaitre Jean Teulé. Quand j’ai commencé à jouer ou à parler de mon spectacle, c’est à ce moment-là que l’on m’a dit que cela ressemblait à son roman. Je l’ai lu et oui, c’est vrai que cela pourrait en être inspiré. J’ai adoré le bouquin « Petits Suicides Entre Amis » d’Arto Paasilinna mais je l’ai lu après également. « A Mourir Aux Eclats » est vraiment entre ces deux livres.

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Quel serait ton suicide « préféré » dans cette comédie ?

Parce que je suis comédienne, il y a le côté « Mourir Sur Scène » mais cela serait trop facile. J’aime beaucoup le suicide de Mr Brody qui veut se faire bouffer par les requins car il avait vu le film « Les Dents De La Mer » avec toute sa famille qui est morte à cause de lui. Je trouve cela tellement barré et puis cela va avec l’esprit de l’entreprise. Cela me plait bien !

Il y a une alternance. Vos jeux sont forcément différents. Qu’est-ce que chacune apporte à Sam ?

Wow, grande question ! J’ai beaucoup fait travailler Julie Macqueron dans ma veine mais Julie va apporter une fraîcheur et un dynamisme à Sam car c’est une vraie pile électrique dans la vie. Elle est hyper tonique sur scène et elle apporte ça à Sam alors que moi, ma Sam est dans un côté plus tranquille, plus dans l’aide. Nous sommes deux comédiennes différentes mais c’est assez équivalent au final. Les différences se retrouveraient plutôt dans nos personnages. Par exemple, nous n’avons pas le même Monsieur Le Funeste, pas tout à fait la même Sarah Connor. Julie a apporté des choses différentes dans ses personnages, j’adore son Monsieur Le Funeste.

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Quel est l’avenir d’ « A Mourir Aux Eclats » ?

Le spectacle a été présenté à Avignon pendant 4 ans dont nous n’y retournons pas cette année mais nous avons des dates en novembre à Clermont Ferrand et étonnamment au café-théâtre Défonce D’En Rire et j’en suis très heureuse. Nous allons jouer le spectacle également début décembre à Thorigny Sur Marne et on espère une programmation régulière prochainement à Paris et en province.

As-tu d’autres projets en parallèle ?

En tant que comédienne, oui. Je suis dans « Plats Du Jour » qui se joue à La Folie Théâtre jusqu’au 26 juin. Je joue en alternance dans « Salle De Bain » mais plus en tournée. Au niveau de l’écriture, nous allons écrire un spectacle pour enfants avec Julie. C’est un nouveau gros challenge !

Découvrez « A Mourir Aux Eclats » grâce à Marion Saussol !

Commenter cet article