Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec un jeune humoriste coup de cœur : Didou !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Christine Amat

Photo Christine Amat

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Didou, je suis humoriste et comédien. En vrai, je m’appelle Xavier Dupont, je suis originaire de Monbazillac et je suis à Paris depuis trois ans. J’ai fait l’Ecole Du One Man Show où j’y ai rencontré plein de belles personnes comme Les Colocataires et ma metteur en scène Coralie Lascoux.

J'ai fait les premières partie de Vérino, des Colocataires, et on a pu me voir sur la scène du Jamel Comedy Club.

Je joue mon premier spectacle depuis trois mois, il s’intitule « DIDOU, Imparfait, Libre et Heureux ».

Le spectacle évolue constamment, nous réécrivons des choses, nous en rajoutons…

Je joue ce seul en scène au Théâtre Le Bout, c’est un lieu important pour moi, car j’y ai commencé avec l’école.

Quel a été ton parcours de Monbazillac à Paris ?

Oh la la, si tu savais (rires) ! J’ai joué dans ma première pièce à 14 ans et j’avais le rôle d’un muet. La pièce se jouait dans la salle des fêtes à Monbazillac. Une fois que je suis monté à Paris, j’ai fait le Cours Florent durant six mois, j’y ai rencontré une très bonne prof qui s’appelle Mélissa Broutin mais je me suis très vite rendu compte que je voulais rentrer dans le milieu de l’humour très rapidement. Pour la petite anecdote, il y a des évaluations tous les trois mois et il faut y présenter un texte de théâtre et je suis le seul mec à avoir présenté un sketch. Ma prof de théâtre m’a dit de foncé et je me suis rapproché de l’Ecole Du One Man Show.

Photo Christine Amat

Photo Christine Amat

Que proposes-tu dans ce spectacle ?

Je propose plusieurs choses dans ce spectacle.

Je m’adresse à tout le monde durant les dix premières minutes en me moquant de mes complexes. C’est un spectacle grand public très populaire. Je raconte mes techniques pour approcher les femmes, je parle de Christophe Maé...

Je parle de ce que j’ai vécu pour le moment comme le fait de recevoir des couples d’amis avec des enfants, des tests de fertilité…

Je parle de mon enfance, j’extériorise ma colère sur des sujets qui m’énervent…

Et à la fin du spectacle, je propose au public de créer un film d’action en faisant une improvisation.

Est-il en grande partie autobiographique ?

Oui, il y a beaucoup de choses de vécu et il y en aura encore plus dans la nouvelle version. C’est un spectacle autobiographique mais qui rassemble des situations qui parleront à tous.

Je prends beaucoup de plaisir à regarder les scènes de notre quotidien et à les tourner de manière humoristique car il y a vraiment de quoi faire !

Photo Christine Amat

Photo Christine Amat

La partie impro est-elle un clin d’œil à ton passage chez Les Colocataires ?

Oui et je dirais que c’est une énorme chance de les avoir rencontrés. Ils m’ont formé sur beaucoup de choses, j’ai mangé beaucoup de scène avec eux même à l’étranger, cela m’a apporté beaucoup de confiance et de lâché prise.

Ce sont quatre personnalités que j’aime beaucoup et que je respecte.

Qu’as-tu retenu de ces mois en leur compagnie ?

Beaucoup de partages, une vraie colocation, une vie de groupe. J’en retiens beaucoup de professionnalisme, cela m’a montré le métier et ce qu’il faut faire pour y arriver. Cela a été très enrichissant pour moi. Ils m’ont inculqué le sens du travail.

Rencontre avec un jeune humoriste coup de cœur : Didou !

Christophe Maé. Vrai fan ou tu zappes ?

(Rires), je suis à fond fan ! Si tu viens dîner chez moi, tu entendras en fond sonore son live sur la plage de Santa Giulia et je kiffe ce mec vraiment ! Mon rêve serait de chanter un truc avec lui sur scène.

Quelle est selon toi la force de ton seul en scène ?

Je pense que la force de mon spectacle est mon capital sympathie, mon dynamisme et mon énergie. C’est assez dur de répondre de cette question car cela ne fait que trois mois que je le joue mais j’ai de bons retours.

A qui conseillerais-tu « Imparfait, Libre et Heureux » ?

A toutes les personnes qui ont envie de passer un bon moment surtout le dimanche parce qu’il n’y a rien à faire et parce que le lendemain c’est le lundi et ce spectacle permet d’attaquer la semaine dans la joie et dans la bonne humeur.

Photo Christine Amat

Photo Christine Amat

Nous n’avons pas encore parlé de ton surnom. D’où te vient-il ?

Didou est un surnom très affectif pour moi, il m’a été donné par mes parents et cela m’a toujours suivi même mes profs m’appelaient comme cela jusqu’au collège.

Je l’ai pris comme nom de scène car il est facile à retenir.

En mettant en avant mon surnom, il y a une intimité qui se crée, il y a plus de proximité et il représente les valeurs que je défends.

Quel est l’avenir de ton spectacle ?

Je suis prolongé pour l’été et la rentrée !

Je vais jouer mon spectacle (Juillet - Août) le vendredi soir au Théâtre Le Bout à 21H30 et à la rentrée en septembre le vendredi aussi à 21H30.

Je ne ferais pas Avignon cet été mais c’est un objectif pour 2017, il faut savoir être patient et ne pas brûler les étapes.

Le 17 septembre, je jouerais mon spectacle au Théâtre Trianon à Bordeaux, il me tarde car c’est la première fois que je jouerais près de chez moi.

Rencontre avec un jeune humoriste coup de cœur : Didou !

As-tu d’autres projets en parallèle ?

Je réfléchis actuellement à un concept de vidéo.

Je vais organiser une scène ouverte « DIDOU FAIT SON SHOW » le 16 mai à 21H30.

« DIDOU FAIT SON SHOW », c'est quoi ? C'est un spectacle sur-mesure ! Avec la crème de la crème, les meilleurs artistes du moment.

Après le succès de la première édition, Didou, revient avec un choix d'artistes de qualités. (Humoriste, Magicien, Mentalisme...).

Rencontre avec un jeune humoriste coup de cœur : Didou !

Commenter cet article