Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Laurent Viel qui vous en dit plus notamment sur son spectacle Chansons Aux Enchères !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec Laurent Viel qui vous en dit plus notamment sur son spectacle Chansons Aux Enchères !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Laurent Viel, je suis chanteur-comédien depuis quelques années maintenant. J’ai eu la chance de pouvoir monter des spectacles que j’avais essentiellement envie de monter. J’ai fait du théâtre à mes débuts, j’ai été engagé dans des pièces dans les années 90 pendant qu’en parallèle je montais mon propre répertoire. J’ai fait pas mal de concerts avec mes chansons, j’ai sorti deux albums. Dans mon second album qui s’intitulait L’Impatience, il y avait notamment un duo avec Olivia Ruiz, J’ai chanté avec Jean Guidoni et également avec Enzo Enzo avec qui je prépare un spectacle autour du thème de la famille pour l’année prochaine. J’ai monté ma propre compagnie qui s’appelait Les Palétuviers en 2000 en collaboration avec Marc Wyseur. Nous avons monté beaucoup de spectacles de chansons composés essentiellement de reprises. on mettait la chanson dans un contexte, je pense notamment au spectacle J’Ai La Mémoire Qui Chante pour lequel nous avions interviewé des personnes âgées de la ville de Sceaux et en écho à leurs témoignages, nous avions choisi des chansons extraites du répertoire Français. Il y avait un pont entre des thèmes historiques, sociaux ou plus ludiques. Nous avons monté également le spectacle Que Reste-T-Il De Leurs Amours ? sur Mai 68 et par la suite, j’ai monté quelques spectacles de reprises sur Brel et sur Barbara mais aussi un spectacle sur le chevalier Eon qui s’intitulait Viel Chante D’Eon Dit...Le Chevalier. Ce spectacle a été écrit en compagnie de Romain Didier et d’Alain Nitchaeff et il était surtout basé sur ma façon à moi de voir ce grand personnage historique qui soulevait des questions qui sont encore très contemporaines comme celles de l’identité et du genre.

Comment est né ton spectacle Chansons Aux Enchères ?

Chansons Aux Enchères est une commande. C’est Michel Dupuis créateur du Gairidon qui tenait un lieu du côté d’Angoulême où je m’étais produit qui m’a demandé l’année suivante de monter un spectacle où la variété Française ; la chanson dite populaire ; vient se mêler avec la chanson dite « sérieuse ». Cela m’allait très bien car les deux personnes qui m’ont donné envie de faire ce métier sont Barbara et Sylvie Vartan. On peut dire que le grand écart est là ! J’étais très heureux par cette proposition de spectacle où Patrick Juvet donne la main à Boris Vian qui la donne à Mylène Farmer qui la donne à Aragon et ainsi de suite en passant par Dalida, Gilbert Becaud, Dave, Etienne Daho… Je trouve que dans nos vies, la chanson a une place très forte, c’est sans doute la forme artistique qui nous ressemble le plus ; elle est à la fois très courte comme notre passage sur Terre et elle peut être d’une puissance infinie comme d’une légèreté incroyable, cela nous ressemble vraiment et on a tous dans nos vies quelques chansons qui vont se rattacher à des moments importants et cela a été le fil conducteur du spectacle. Je connaissais cette chanson de Gilbert Becaud intitulée La Vente Aux Enchères qui commence le spectacle et je me suis dit que j’allais décliner des chansons connues de pratiquement tout le monde en déroulant ma vie de façon plus ou moins réaliste afin de permettre aux gens de se projeter dans leurs propres souvenirs.

Photo Cathy Lohé

Photo Cathy Lohé

Qui t’accompagne sur scène ?

Je suis accompagné de Thierry Garcia, c’est un musicien avec qui je collabore depuis une vingtaine d’années. Il a fait partie de pratiquement tous mes spectacles. Il est bien plus qu’un simple musicien, nous formons un vrai duo sur scène, il y a une vraie interactivité entre nous. Il remplace le Monsieur Pointu de la chanson de Gilbert Becaud. Thierry Garcia est un artiste qui a plein d’idées et c’est un frère de scène pour moi.

Quel est le principe de ce spectacle ?

Je viens proposer à la vente tout un tas de chansons et d’artistes qui ont compté dans ma vie et dans nos vies à tous car ce sont des chansons emblématiques et des artistes qui font partie de notre patrimoine commun. Je déroule mes souvenirs et au gré de ces réminiscences des chansons viennent se poser et peuvent être mêlées comme dans Michelle de Gerard Lenorman où vient se glisser le Michelle des Beatles ou quand La Complainte Des Filles De Joie de Brassens vient s’inviter dans L’Accordéoniste de Piaf. Il y a également tout un medley des années 80 pour évoquer l’adolescence.

Photo Cathy Lohé

Photo Cathy Lohé

Es-tu avant tout chanteur ou acteur dans Chansons Aux Enchères ?

Je pense que les deux sont présents mais si je me retrouvais au pied du mur et que je devais choisir absolument l’un des deux, je garderais le chanteur. Je n’arrive pas à faire la distinction dans les spectacles que je fais car le comédien est vraiment partie prenante du chanteur que je suis. Je suis souvent à la base de mes spectacles et le comédien y a vraiment sa place. J’ai du mal à dire que je suis plus l’un que l’autre.

Toutes ces chansons font elles partie de ton histoire personnelle ?

Toutes ces chansons, non, je ne serais honnête en disant qu’elles font toutes partie de mon histoire personnelle mais je les aime toutes profondément. Barbara et Sylvie Vartan font partie de mon histoire personnelle tout comme Aznavour qui était le chanteur préféré de ma mamie, Gilbert Becaud a été le deuxième spectacle que j’ai vu sur scène après Sylvie Vartan. Comme j’adore la chanson, j’aime vraiment toutes ces chansons, je pense notamment à Du Côté De Chez Swann de Dave, je suis très heureux d’avoir pu en faire une version très épurée, j’avais envie de montrer à quel point le texte est beau et sensible et le public respecte cela. J’aime faire des relectures quand je fais des reprises afin de faire redécouvrir les textes. Parfois, comme pour La Bohème, on connait tellement la chanson qu’on ne la connait plus et quand les spectateurs me disent qu’ils ont redécouvert le texte et l’histoire, je le prends comme un beau compliment.

Photo Cathy Lohé

Photo Cathy Lohé

Quel est ton premier souvenir musical ?

Je te répondrais West Side Story. C’est un souvenir d’une puissance incroyable. Je me souviens que ma mère l’écoutait et j’adorais ça et j’adore toujours. J’ai aimé la variété des années 60-70 avec Sylvie Vartan et Claude François. Mon premier grand choc irréversible a été Barbara, j’ai vraiment su que je voulais faire quelque chose dans cette voie artistique en l’écoutant. J’avais 8 ans et j’ai été bouleversé, je l’écoutais dans la chambre de mes parents et j’ai éclaté en sanglots sans comprendre tellement j’ai été bouleversé. C’est comme si quelqu’un me prenait dans ses bras. Barbara m’a donné du fond, elle m’a donné du terreau pour nourrir cette envie.

Tu proposes de vraies réinterprétations et non de simples reprises. Etait-ce une volonté marquée dès l’élaboration du spectacle ?

Oui et de toute manière quand je fais des spectacles comme celui-ci ou ceux en hommage à Brel ou Barbara, si ce n’est pas pour y apporter une nouvelle lecture avec une nouvelle façon de présenter ces chansons, je n’y trouve aucun intérêt. J’ai voulu faire mon spectacle sur Barbara à la guitare électrique par exemple car il y a du blues et du rock chez elle. Barbara a beaucoup de rire, d’insolence, de sensualité, de sexualité et de choses politiquement incorrectes dans son répertoire. Il y avait une vraie proposition de lecture tout comme Brel. J’ai réussi mon coup quand les gens sont touchés mais aussi quand je parviens à leur faire redécouvrir le texte.

Photo Patrick Courtois

Photo Patrick Courtois

A qui destinerais-tu Chansons Aux Enchères ?

Je destine ce spectacle à tous ceux qui savent qu’une chanson possède une force émotionnelle et qu’elle se rattache à des moments importants de notre vie. La vente aux enchères n’est qu’un fil conducteur dans ce spectacle. Je pense que la vraie force de ce spectacle est de faire réentendre des chansons et de réveiller chez les gens des souvenirs par rapport à ces chansons ou à ces artistes et même par rapport à des chansons qui ne sont pas chantées dans ce spectacle mais auxquelles ils feront un lien. Je destinerais ce spectacle aux personnes qui savent que les chansons habitent nos vies et qu’elles viennent marquer des moments joyeux ou tristes et qu’elles nous rappellent des gens et des moments de notre existence.

Peux-tu nous présenter le spectacle que tu prépares avec Enzo Enzo ?

Nous avions chanté ensemble il y a une dizaine et on se recroisait régulièrement grâce aux hasards de la vie. On a discuté ensemble, on s’est découvert plein de points communs et on a eu envie de mêler nos voix en proposant quelque chose en plus. En se parlant, on s’est rendu compte que quelque part, nous aurions pu être frère et sœur et le thème de la famille s’est imposé à nous. C’est quelque chose de juste et de vrai qui part de nous avec quelque chose d’authentique dans notre duo et pour tout le monde. C’est important quand tu crées des spectacles d’avoir quelque chose de l’ordre de la nécessité et de l’urgence. Ce spectacle s’intitule Famille Lambda et il verra le jour à Vesoul le 15 septembre prochain. Il y a déjà quelques dates en province de programmées et nous verrons s’il vient à Paris par la suite.

Photo Cathy Lohé

Photo Cathy Lohé

As-tu d’autres projets ou actualités en parallèle ?

Je reprends le spectacle Rue De La Belle Ecume le lundi 02 mai et le lundi 06 juin au Théâtre Des Feux De La Rampe. C’est un spectacle original sur la suite d’une douzaine de grandes chansons populaires. Au mois de juin, je serai présent au Forum Leo Ferré à Ivry, j’y jouerai le 03 Viel Chante Barbara, le 04 Viel Chante D’Eon Dit...Le Chevalier. et le 05 juin, ce sera une carte blanche avec des amis tels qu’Enzo Enzo, Romain Didier, Jean Guidoni ,Roland Romanelli… et Chansons Aux Enchères se jouera jusqu’au 09 juillet au Théâtre Des Mathurins.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à venir t’applaudir au Théâtre Des Mathurins ?

Je dirais aux lecteurs que ce spectacle est construit de telle façon qu’il va réveiller des souvenirs très personnels, des émotions et des moments forts de leur vie à chacun. C’est souvent ce que les gens me disent, Chansons Aux Enchères leur rappelle tout un tas de souvenirs. Ce spectacle renvoie à sa propre existence et on peut facilement y passer du rire aux larmes.

Commenter cet article