Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Nous avions rencontré la chanteuse Stone au Toc Toc Show de Martine Superstar en janvier dernier. Quelques jours après, l’artiste nous recevait afin de revenir sur quelques points forts de sa carrière et nous présenter ses projets.

Pouvez-vous nous présenter le concours Miss Beatnik que vous avez gagné en 1966 ?

(Rires), c’était un concours extrêmement artisanal ; pourrions-nous dire ; il n’y avait rien de professionnel, nous y sommes allés comme ça sans avoir prévu quoique ce soit juste pour le plaisir, pour rigoler et pour passer un bon moment entre copains. Nous devions être une petite dizaine et les filles qui voulaient bien participer au concours l’ont fait. Il fallait juste passer devant le jury en dansant le jerk et ensuite il y avait un second passage. En tout, cela a dû prendre une petite heure, cela a été très bref. Le jury a voté et j’ai eu la chance d’être élue (rires). J’étais ravie car le prix de l’élection était 100 Francs et c’était formidable pour l’époque et surtout un voyage à Londres et j’en rêvais. J’ai pris l’avion pour la première fois et à cette époque, on était en plein Swinging London avec les Beatles, Canarby Street, c’était pour moi l’eldorado. A cette occasion, j’ai fait la connaissance de Robert Madjar qui était journaliste pour Salut Les Copains et qui par la suite est devenu rédacteur en chef d’Ici Paris, il m’a servi de chaperon car je n’avais que 18 ans et nous sommes devenus de très bons amis. Je me souviens que nous avons eu une petite altercation dans une boîte un samedi soir car il y avait des modes à Londres et les gens ne se mélangeaient pas, ça se bagarrait au besoin, il y avait d’un côté les Mods et de l’autre, les rockeurs. Je dois dire que j’avais plus le look rockeur (rires), j’ai beaucoup joué sur le côté androgyne, j’étais tout le temps en jean avec un perfecto, je ne me maquillais pas du tout et souvent on se posait souvent la question si j’étais une fille ou un garçon, on m’a écrit une chanson là-dessus plus tard.

Comment avez-vous choisi votre pseudo ?

Je ne l’ai pas choisi, on me l’a donné ! J’adorais aller danser et aussi me rendre aux concerts et quand j’ai commencé à fréquenter les hauts lieux de la nuit Parisienne du moment, j’y allais avec ma petite bande d’amis et ce sont eux qui m’avaient surnommée petite Stone car j’avais la coiffure de Brian Jones des Rolling Stones. Tout le monde m’appelait ainsi et c’est resté quand j’ai signé mon contrat de disque.

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Comment résumeriez-vous votre carrière musicale en duo ?

C’est une carrière qui n’était pas prévue du tout, nous ne l’avons pas décidé, elle s’est faite petit à petit. Nous avions déjà beaucoup chanté séparément car Éric et moi nous sommes mariés en 1966 et le duo n’a commencé qu’en 1971. Nous avions eu chacun des succès et fait des tournées chacun de notre côté. Nous avions des contrats, il fallait sortir des disques et nous étions toujours à l’affût de chansons. Éric avait fait le titre « Le Seul Bébé Qui Ne Pleure Pas » avec Jean-Michel Rivat et Frank Thomas qui trouvaient ça judicieux qu’Éric intervienne dans les refrains. Nous avons été les premiers surpris que le disque remporte un grand succès et on a attribué cela au fait que l’on nous voyait ensemble alors que c’était sur mon disque à moi avec écrit avec la participation d’Éric Charden. Quand on a décidé de faire un prochain disque, notre producteur et nos auteurs ont dit qu’il fallait que l’on fasse un duo à part entière. Éric n’était pas du tout partant, il voulait continuer sa carrière en solo. Il a trouvé le moyen de pondre une valse qui était complètement à l’encontre de tout ce qui marchait à l’époque en se disant que le titre ne marcherait pas, que ça ne serait pas dans le coup et que c’était un bon moyen de se débarrasser du duo (rires) mais le titre a marché et ce titre était « L’Avventura ». Ce titre a été un véritable raz de marée, on n’en est même pas revenus nous-mêmes car on ne pensait pas que ça marcherait à ce point-là et après nous avons enchaîné avec les autres chansons.

Quelle est l’histoire de cette chanson, justement ?

Le texte est de Rivat et Thomas et la musique d’Éric. Ils avaient vu le film L’Avventura d’Antonioni et le titre leur avait plu. Ils ont fait un texte complètement adapté à ce que nous vivions, c’était notre histoire à nous mais réécrite simplement. On était très amoureux, on vivait bien, on avait déjà une petite carrière, … Je pense que tout cela a joué car ce que nous chantions était vrai, ce n’était pas quelque chose d’inventé, c’était sincère.

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Quels titres de votre discographie vous collent le plus à la peau ?

Je dirais « Made In Normandie » et « L’Avventura ». Comme on dit, on ne peut pas passer à côté. Dès que je fais des galas, ce sont les titres que l’on me réclame et c’est normal en même temps. A une époque, on en pouvait tellement plus de chanter « L’Avventura » qu’Éric ne voulait plus la mettre aux tours de chant et du coup, les gens râlaient (rires) et on a dû la remettre.

Vous avez travaillé avec Serge Gainsbourg, si je ne me trompe pas, quel souvenir en gardez-vous ?

Un très mauvais souvenir, malheureusement. Tellement de gens ont encensé Serge Gainsbourg que moi aussi j’aurais voulu car je le trouvais extrêmement talentueux mais je suis tombé sûrement à une mauvaise période pour lui et pour moi… Serge était sollicité en permanence par tous les chanteurs de la place de Paris et en particulier par les chanteuses. On sentait qu’il était débordé, ça commençait vraiment à le barber de fournir des chansons à tout va. Je dirais qu’il avait une quantité de chansons prêtes à l’emploi quel que soit la personne et à part quelques exceptions, ce n’était jamais vraiment écrit pour la personne et je suis tombé dans ce cas de figure. Il nous a fait écouter quelques titres qui ne m’ont pas plu mais je n’allais quand même pas dire non à Gainsbourg. Je n’ai pas trouvé cela intéressant et la chanson qui a marché sur ce disque a été « Vive La France » qui est une chanson d’Éric, Rivat et Thomas. Cela a vraiment été une petite parenthèse de rien du tout et cela ne m’a pas empêché de poursuivre par la suite (rires) mais c’est dommage d’être passée à côté.

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Si je vous dis théâtre. Que me répondez-vous ?

Parallèlement à la chanson, j’avais deux grandes passions quand j’étais jeune, j’adorais le cinéma et le théâtre. Je dois dire que j’aimais autant ça que la chanson ; je me souviens qu’étant gamine, j’avais plein de posters d’acteurs et d’actrices, j’allais tout le temps au cinéma mais également au théâtre. Ma mère m’avait emmené voir Le Chanteur De Mexico et j’étais tombé amoureuse de Luis Mariano alors que j’avais 8 ans (rires). J’étais très au courant de tout ce qui sortait. Je dois dire que la période chanson a été un gros morceau dans ma carrière mais un beau jour, Mario avec qui je vivais déjà a eu l’idée d’une pièce avec Roger Mirmont qui s’appelait « On Vous Écrira » ; cette pièce a eu beaucoup de succès et moi, je voyais cela avec envie. Avec mon amie Charlotte Julian, nous étions un peu dans un petit creux et je lui ai proposé de faire une pièce toutes les deux pour nous amuser. On a mis plein d’anecdotes noir sur blanc, on chantait à un moment donné, il y avait un numéro un peu dans le style revue, c’était très marrant et ce spectacle s’intitulait « Le Plus Beau Métier Du Monde » et on y racontait notre passion pour la chanson. Cela a vraiment été une expérience géniale, on s’est régalé. A la suite de cela, j’ai eu plusieurs possibilités de faire du théâtre et je sautais sur les occasions. J’ai joué notamment dans « Les 3 Jeanne » et « Les Monologues Du Vagin », il y a eu de plus en plus de temps de consacré au théâtre dans la suite de ma carrière. L’année dernière, j’ai joué dans la reprise du « Clan Des Veuves » avec Sophie Darel et on s’est bien amusé en tournée.

Avez-vous des projets dans ce domaine actuellement ?

Il se trouve qu’actuellement dans la famille, tout le monde est dans la partie. Notre fils est comédien depuis déjà une dizaine d’années, notre fille fait partie de l’AICOM qui une école de comédie musicale, leurs compagnons a chacun sont comédiens aussi, je me disais que ce serait sympa de faire une pièce tous ensemble. Je cherchais un thème qui pourrait nous rapprocher tout en trouvant quelque chose de marrant et d’intéressant…Nous étions à la campagne avec Mario et un matin, je me suis réveillée et j’ai eu comme un flash et c’est ainsi qu’est née « Famille Je Vous Aime ». Le pitch est simple : Nous sommes dans notre maison de campagne, nos enfants viennent nous retrouver avec des amis et il va se passer des choses…Mon fils est vraiment génial quand il fait l’homo dans un rôle donc j’ai fait de lui un gay relookeur et très branché people (rires), l’amie de ma fille est en couple avec une fille et elles veulent un enfant, elles vont essayer de coincer mon fils qui ne veut rien savoir…(rires). C’est une pièce très drôle.

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Quand et où allez-vous jouer cette pièce ?

Nous allons commencer à la jouer très prochainement en province et à Paris. Nous serons à Commentry (03) les 21 mai à 20h et 22 mai à 15h, à Savenay (44) le 26 mai à 20h, à Bruxelles du 8 au 18 juin, à Paris le 21 juin à 15h et 20h Théâtre J. Dame, rue Leopold Bellan,nous serons à Moret-sur-Loing le 24 juin, à Saint Riquier (80) et du 6 au 31 juillet au Théâtre Le Palace à 17h.

Quels sont vos autres projets artistiques pour 2016 ?

Je suis concentrée sur cette pièce de théâtre et cela représente beaucoup de travail. Il y a une biographie qui est en court d’écriture et qui sera publiée chez Robert Laffont, j’y parlerais notamment des causes que je défends comme L’ADMD ou Lisa l’association de Dany Saval.

Rencontre avec la chanteuse Stone qui sera bientôt au théâtre !

Pouvez-vous nous présenter l’association Stéphane Lamart que vous défendez également ?

Cela fait une dizaine d’années que l’on travaille ensemble. Nous nous sommes rencontrés sur la tournée Âge Tendre et Tête de Bois à Montpellier, Stéphane avait vaguement entendu que j’aimais bien les animaux et il est venu nous faire signer une pétition contre la corrida. Avec Mario, nous l’avons signé et nous sommes allés la faire signer à tout le monde en coulisses. Nous avons échangé nos numéros avec Stéphane et nous sommes restés en contact. On s’est revus sur différentes manifestations, on a été sauver des pigeons, fait un procès pour des moutons égorgés, sauver des chiens dans l’Ain…On milite beaucoup et je viens en aide à Stéphane quand je le peux. Je l’admire beaucoup car c’est un sincère, c’est quelqu’un de vrai, il se bat et il va jusqu’au bout et il y a de quoi faire !

Nous nous sommes rencontrés au Toc Toc Show de Martine Superstar au cabaret L’Artishow. Comment présenteriez-vous ce spectacle ?

Je dirais que c’est un spectacle complet et très éclectique, il y a du théâtre, de l’humour, des chansons, Martine qui fait son numéro et ce que j’aime ! Avec ce genre de spectacle très joyeux, on ne s’ennuie pas !

Commenter cet article

Jean-Michel Hennequin 10/12/2016 01:55

J'adore Stone et j'admire son combat contre les corridas que je soutiens à 100%