Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le soleil brille grâce à Rising Tide. Rencontre avec Marcus Urani !

Publié le par Steph Musicnation

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Il y a quelques jours, nous avons rencontré Marcus Urani du groupe Rising Tide à l’occasion de leur concert au Divan Du Monde. Rising Tide est bien plus qu’un simple groupe, c’est un état d’esprit et c’est une histoire d’amitié et de musique !

Comment est né Rising Tide ?

Nous jouions ensemble depuis pas mal d’années dans le groupe Groundation et un jour Kim et moi parlions de faire de la musique ensemble, elle était enthousiaste à l’idée de faire un album. C’était un peu un joke entre nous et puis quelques temps après un festival, nous avons fait des jam sessions chez moi, la chanson « Time Bomb » est née et elle figure d’ailleurs sur l’album de Rising Tide. Nous l’avons enregistrée dès le lendemain, nous étions très excités. Voilà comment tout a commencé ! J’ai très vite compris que ce que nous étions en train de créer allait devenir bien plus important et que cela allait devenir un projet à part entière. On y a réfléchi tous ensemble. Nous avons joué dans nos carrières différents styles de musiques allant du jazz au funk en passant par la soul ou le hip hop et avec Groundation, nous sommes plus dans le reggae et dans le jazz, nous nous sommes dits avec Rising Tide qu’il fallait casser les barrières et aller aussi loin que nous le pouvions. C’est toujours nous mais on s’ouvre un peu à différentes choses avec toujours beaucoup de fun et de liberté.

Pourquoi avoir choisi Rising Tide comme nom de groupe ?

C’est un mot que j’entends depuis longtemps, c’est presque quelque chose que je qualifierais de classique pour moi. Rising Tide signifie la marée montante. J’aime cette idée que cela corresponde à notre musique car nous voulons trouver une sorte d'évolution, on se demande tout le temps quel sera notre prochain son, on cherche toujours. Rising Tide nous représente bien, c’est vraiment ce que nous sommes et cela explique la direction vers laquelle nous allons. On veut évoluer en tant que personnes et inclure tout ceci dans notre musique afin que quelque chose de positif ressorte de cette connexion qui nous lie.

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Comment présenterais-tu l’album Rising Tide ?

Nous évoluons dans une certaine direction et cet album est dans cette lignée. On retrouve dans Rising Tide un mélange de soul, de jazz, de funk et de reggae. Cet album est grand ouvert, il est l’illustration d’une liberté sauvage (rires). On a vraiment fait ce que nous voulions. Je te parlerais également de miracle car nous avons fait de nouvelles expérimentations dans les compositions, cela a été beaucoup de boulot à la maison, c’était très excitant et c’était un gros challenge mais nous l’avons relevé !

Quel serait le message véhiculé par la musique de Rising Tide ?

Le message principal serait l’unité. Le plus important pour nous est de trouver un moyen de communiquer avec les gens. On est dans 2016 et à l’heure d’Internet, c’est bien mais dangereux à la fois, les gens sont connectés mais ils se parlent de moins en moins et ce qu’on essaye de faire avec notre musique, c’est de les rassembler. Nous tachons à notre échelle de relever un peu l’humanité en commençant par nous-mêmes car nous faisons tous partie de ce même microcosme.

Quelles seraient vos sources d’inspiration ?

Il y en a beaucoup ! L’héritage musical qu’on nous a laissé est tellement énorme. On écoute tous des musiques différentes quand on est sur les routes et on en change tout le temps. Il peut y avoir aussi bien de la musique Africaine, Brésilienne, du jazz, du reggae, … On est tous très connectés à la musique et ceci depuis fort longtemps.

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Quelle serait la chose la plus importante dans ce projet ?

Je te répondrais la communication et cela aussi bien entre nous qu’avec le public qu’avec les gens que nous rencontrons sur notre chemin.

Comment décrirais-tu la musique de Rising Tide ?

Je dirais qu’elle est très éclectique même si elle sonne très roots reggae. Nous prenons le temps d’élargir notre horizon musical. Nous sommes sur un petit nuage chaque soir lors des concerts, nous improvisons, on se parle en musique.

Il y a des collaborations internationales sur l’album. Pouvons-nous dire que la musique de Rising Tide n’a pas de frontières ?

Oui, on peut dire cela dans un sens, il n’y a pas vraiment de frontières sur ce disque, il y a une grande liberté qui nous permet de faire tout ce que l’on souhaite et inviter des amis à travers le monde. La seule barrière sur ce disque serait celle qui délimite ce qui sonne juste à nos oreilles. On a été chanceux depuis toutes ces années de faire des tournées à travers le monde et de rencontrer des amis musiciens avec qui nous aimons partager de bons moments et c’est le cas sur Rising Tide. Nous avons été rejoints notamment par Jacob Hemphill sur la chanson « Let It Out » et par Naâman sur le titre « One And All ». Cela a été une grande expérience très positive.

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Photo ©Cloé Randazzo ©Philippe Boyer

Comment est-ce que la nature affecte vos compositions ?

La nature est très présente dans nos chansons car c’est quelque chose de très important sur Terre. Je lis également beaucoup de choses à propos de la santé et sur tout ce qui parle de méditation, j’étudie le yoga car c’est important d’être en harmonie avec son propre corps. Quand tu manges correctement, que tu dors bien et que tu apprends à être en paix avec toi, cela t’amène à être encore plus connecté avec ce genre de musique. Dans mon cas, quand je vais jouer sur scène, c’est comme une sorte de sport car la musique est quelque chose de très spirituel mais de très sportif également. Tu dois rester en bonne condition pour faire de la bonne musique. La nature est ce qui nous équilibre et c’est ce qui nous montre le chemin.

Comment inviterais-tu nos lecteurs à découvrir la musique de Rising Tide ?

Vous pouvez nous retrouver sur nos médias sociaux et sur Youtube mais encore plus que par ces biais-là, vous pouvez venir vous voir en live car même si le travail en studio est génial, c’est sur la route que nous allons à la rencontre de notre public et que nous rencontrons de nouvelles personnes. La meilleure façon est donc de venir nous voir et de venir nous parler !

Le soleil brille grâce à Rising Tide. Rencontre avec Marcus Urani !

Commenter cet article