Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Publié le par Steph Musicnation

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Kula Shaker a débarqué sur la planète rock en 1996 et à immédiatement cartonné avec un premier album intitulé K. 20 ans après, le groupe est de retour avec un cinquième album grandiose baptisé K 2.0. Nous avons eu le privilège de rencontrer Crispian Mills et Paul Winterhart à Paris.

Pouvez-vous nous expliquer le nom du groupe ?

P : A l’époque, nous faisions déjà des concerts ensemble à Londres sous le nom de The Kays mais il y a eu pas mal de changements au sein du groupe… Il y a eu plusieurs chanteurs mais Crispian était celui qui avait la meilleure voix et c’était son destin d’être le frontman. Mathura, l’un de nos amis très spirituel, est venu nous rendre visite à Londres avec l’un de ses amis américains, un adepte du culte de Krishna qui a vécu avec John Lennon et c’est lui qui nous a parlé pour la première fois de Kula Sekhara.

C : J’ai trouvé qu’il avait un super nom et puis il y avait toute une symbolique et Kula Sekhara a une vraie histoire. C’était l'un des douze Alvars (saints du sud de l’Inde), c’était un empereur Indien au neuvième siècle et un saint homme. Dans la culture indienne, le nom Kulashekhara est sensé porter chance. Nous avions envoyé quelques démos à des maisons de disque à cette époque mais nous avons essuyé des refus et nous avons décidé par la suite de changer le nom du groupe afin de tourner la page et prétendre que nous étions un nouveau groupe.

Vous êtes souvent allés en Inde ; que représente ces voyages pour vous ?

P : Crispian est parti en Inde pour la première fois à l’âge de 22 ans avec Mathura qu’il avait rencontré à Richmond avec comme but d’étudier les enseignements d’un mystique indien appelé Chaitanya et il est revenu complètement transformé de ce voyage. On peut dire que ce voyage a influencé notre musique évidemment.

C : L’acteur Terence Stamp a dit un jour quoi que cherchiez, vous le trouverez en Inde, ses paroles sont assez romantiques mais c’est assez vrai. Vous pouvez être confrontés à différents aléas durant un voyage en Inde qui vous conduiront à être malade mais vous deviendrez une autre personne car les gens là-bas sont extraordinaires et c’est un peu une culture mère que l’on découvre en Inde, il y a une vraie connexion entre toutes les origines. Beaucoup de gens vont en Inde vous trouver leurs vraies racines et qui ils sont vraiment.

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Votre premier album K fêtera ses 20 ans cette année. Est-ce que K 2.0 est une façon de célébrer cet anniversaire spécial ?

C : Oui dans un certain sens. Il n’y a pas de problèmes à être nostalgique pour un anniversaire mais cela inclus également le présent et optimise le futur. Le titre est un peu comme une blague.

Quel est le sens de votre chanson Tattva qui a connu un gros succès en 1996 ?

C : Tattva est une condensation de connaissances dans une seule et même phrase.

P : Avec Tattva, nous avons condensé de manière courte un concept de réalité et de philosophie.

C :Acintya signifie ce qui ne peut être compris avec l’esprit, bhedaabheda signifie le même et ce qui est différent et Tattva signifie la vérité éternelle. Ce que tout cela signifie est que tu es une partie de Dieu, ton âme spirituelle est faite de la même énergie que lui mais tu es différent de Dieu.

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Si je définis votre musique et votre nouvel album comme une odyssée rock psychédélique, suis-je dans le vrai ?

C : Nous sommes en train de vivre une odyssée et nous avons tous des odyssées personnelles. Je ne sais pas si nos chansons sont elles aussi des odyssées mais nous racontons beaucoup d’histoires dans cet album.

P : Nous avons essayé d’être ambitieux et d’être libres dans notre manière de nous exprimer.

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau single intitulé Infinite Sun ?

C : C’est une vieille chanson qui appartient aux indigènes d’Amérique et nous l’avons adaptée. C’est une chanson qui va avec notre famille spirituelle, elle possède des gros riffs de guitares et elle peut être chantée par n’importe quelle nation ou par n’importe quelle tribu.

P : Elle n’est pas uniquement destinée aux chamans (rires).

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Est-ce que K 2.0 est une suite à K 20 ans après ?

P : Nous avons eu l’opportunité de faire ce disque et de retourner sur les routes de nouveau et cela nous a donné une raison de le faire.

C : Ce n’est pas une suite, K 2.0 est plus à voir comme une inévitable renaissance éternelle de notre esprit originel.

Que pouvons-nous trouver dans les lyrics de vos chansons ?

C : Je pense que tout le monde cherche une part de lui-même qui est perdue, peut-être que cela remonte à l’enfance, peut-être encore bien plus loin mais on veut tous se redécouvrir et donner du sens à notre existence ; voici de quoi toutes ces chansons parlent.

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Comment votre vision sur la musique a-t-elle évolué durant toutes ces années ?

P : Je me rappelle qu’il y a 5 ans, mes filles qui sont des adolescentes maintenant écoutaient de la musique qui plaisait aux jeunes et je dois dire que cela me rebutait mais les goûts évoluent, avec le temps, on voit plus de films, on lit plus de livres, on sort plus voir des concerts… tout ceci évolue comme chaque personne. Le groupe est une partie de cette évolution personnelle.

C : Je pense que tu redécouvres la musique en vieillissant et tu continues toujours à la redécouvrir. Beaucoup de musiciens finissent par être lassés et la considère seulement comme un job. La musique que tu peux écouter sur K 2.0 est évidemment connectée à celle de K mais cela a à voir avec comment nous jouons spontanément et avec notre liberté d’expression.

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Si je vous demandais de résumer en un mot chacun la musique de Kula Shaker, que me répondriez-vous ?

C : Imagination mais je rajouterais aussi acouphènes.

P : Energie !

Quels sont vos prochains projets dans les mois qui suivent ?

P: Nous allons continuer notre tournée tout le reste de l’année et sortir aussi des nouvelles chansons.

Rencontre so rock avec le groupe Kula Shaker !

Commenter cet article