Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Arnaud Nucit qui vous présente La Thérapie Pour Tous !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Arnaud Nucit, j’ai 29 ans et je suis originaire de Besançon en Franche-Comté et je fais du théâtre depuis 3 ans maintenant. J’ai fait l’école du One Man Show à Pigalle et c’est durant cette période que j’ai rencontré Francisco Serrano, Benjamin Waltz, Sam Blaxter et Soun Dembele qui sont les amis avec lesquels nous avons monté L’Underground Comedy Club. Avec Francisco et Benjamin, nous avons écrit notre propre pièce intitulée La Thérapie Pour Tous et nous l’avons pas mal jouée à Paris ces derniers mois. A côté de cela, j’ai un travail dans l’industrie pharmaceutique qui me prend pas mal de temps mais j’essaye de jongler au mieux entre mon travail et le théâtre.

Qu’est-ce que La Thérapie Pour Tous ?

A la base, c’était juste un sketch pour L’Underground, nous l’avions écrit en tant qu’inter-sketch pour amuser la galerie entre deux artistes. C’était un sketch sur un couple homosexuel qui avait des problèmes et qui allait voir un psy pour les régler. Le sketch a très bien marché et nous avons eu beaucoup de bons retours et on s’est dit que ça pourrait être sympa d’en faire une pièce. L’idée à la base ne venait pas de nous mais on nous l’a tellement demandé que nous nous sommes lancés dans l’écriture. Les personnages sont vraiment calqués sur nos tempéraments et c’était assez fun à jouer car on rentrait directement dans le personnage. On a plus développé les personnages pour ne pas rester figés et que le public puisse s’y attacher. Tout est parti de là, un sketch entre potes pour s’amuser, c’est un délire de copains qui a bien évolué !

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

A qui conseillerais-tu cette pièce ?

Je dirais aux gens qui sont ouverts d’esprit mais pas que…Dans le trio comique, personnellement je suis plus axé vers l’humour absurde et donc les personnes qui aiment cet humour s’y retrouveront. Je pense que les jeunes peuvent bien se fendre la poire et nous avons eu pas mal de personnes entre 40-50 ans et qui ont bien apprécié la pièce. C’était assez cool car nous ne nous y attendions pas. Cela semble évident que le thème n’est pas forcément accessible aux jeunes enfants bien que nous ayons eu quelques ados.

Qui est ton personnage ?

Mon personnage porte mon prénom, il s’appelle Arnaud, il est homo mais il ne s’assume pas. Pour lui, être homo, c’est être un pédé et ce n’est pas bien. Il a tous les stéréotypes du macho en tête. Pour lui, il n’est pas gay, il n’aime pas ça mais il le fait juste parce que ça l’amuse mais il est complètement gay. Il se ment à lui-même. On va suivre ce personnage tout au long de la pièce et on va le voir s’ouvrir et évoluer.

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

Avez-vous des points communs ?

Mon personnage est très geek et j’adore les jeux vidéo. Je dirais également la mauvaise foi. Le perso a tendance à être parfois assez grossier et pour moi c’est une qualité que je partage avec lui. Il est assez franc aussi. Comme nous avons écrit cette pièce pour nous, il y a forcément quels points communs qui ressortent.

Comment nous définirais-tu tes partenaires ?

Pour Francisco, je dirais gros sac et pour Benjamin, je répondrais pédé (rires). On a beaucoup l’habitude de se vanner entre nous. Benjamin dans la pièce est très gentil, très niais mais il ne le fait pas exprès et cela le rend attachant. J’ai un exemple dans la tête pour Francisco, c’est le Roi Arthur dans Kaamelott, il a un boulot sérieux mais il se retrouve avec des débiles et il se demande ce qu’il fout là. C’est le type normal qui se retrouve avec deux débiles et il est obligé de faire avec car c’est son métier et il ne peut pas se barrer.

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

Quel serait le message de cette pièce ?

Je pense qu’on se fout beaucoup de blocages qui sont seulement psychologiques et moi j’appelle cela les croyances limitantes. Le personnage est comme il est, le problème est dans sa tête, le mec n’est pas malade, il n’a pas un cancer, il a juste une représentation faussée de la réalité mais qu’on essaye de rendre ridicule.

Tu fais partie également de L’Underground Comedy Club. Comment présenterais-tu ce plateau d’artistes ?

Sans aucun parti pris, je dirais que c’est plateau extraordinaire. C’est quelque chose que nous avons développé entre potes. Francisco et Soun ont trouvé une salle pour développer un comedy club et avec Benjamin et Sam, nous les avons rejoints très rapidement. C’est un plateau d’humoristes très convivial et même en loges, c’est une ambiance très famille, très copains et c’est aussi ce que nous disent les artistes. Les humoristes viennent jouer un sketch dans une ambiance très relax et le public vient découvrir différents spectacles.

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

As-tu toujours évolué dans l’humour ?

J’ai toujours fait rire mes copains que ce soit au collège ou au lycée. C’était chiant de suivre les cours alors je faisais rire les gens et j’aimais ça. A part ça, je suis venu dans le milieu du théâtre un peu par hasard, je suis arrivé sur Paris il y a 4 ans et je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose pour rencontrer des gens et je me suis inscrit au théâtre car c’est marrant. Dire des conneries sur scène c’est cool et en plus, les gens payent vous venir les écouter. L’humour m’a toujours branché, c’est quelque chose sur lequel je m’appuie depuis un certain moment.

As-tu d’autres projets en parallèle au théâtre ? Il y a notamment une photo de toi avec une guitare. Tu fais de la musique ?

Je n’ai pas d’autres projets pour le moment au théâtre car je n’ai pas autant de temps à y consacrer malheureusement à part pour L’Underground et La Thérapie Pour Tous. J’essaye de faire au mieux sur ces deux projets-là. Pour la photo, non, je ne joue pas de la guitare, c’est juste pour me la raconter devant les filles.

Photo Fabrice Houessou

Photo Fabrice Houessou

Quel est l’avenir de La Thérapie Pour Tous ?

Nous avons terminé nos dates en février et avant de reprendre une programmation, on aimerait refondre la pièce. Nous allons garder la trame et les dialogues mais nous allons l’améliorer avec notre metteur en scène afin de gagner au niveau des vannes et du jeu. On aimerait faire un showcase au printemps et trouver idéalement une programmation pour la rentrée.

Commenter cet article