Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Leah Marciano, profession : metteur en scène !

Publié le par Steph Musicnation

Portrait

Portrait

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Leah Marciano, j’ai 27 ans et je suis metteur en scène de théâtre depuis quatre ans. En plus d’être metteur en scène, je suis photographe et réalisatrice audio visuel. J’ai fait des études de cinéma, j’ai réalisé, produit et écrit des courts-métrages. J’ai fait pas mal de choses dans ce milieu là, j’ai été notamment assistante et monteuse. Je continue toujours un peu aujourd’hui même si je me suis orientée pas mal vers le théâtre ces dernières années.

Tu as plusieurs casquettes dirons-nous mais quelle est ta vocation première ?

C’est un peu difficile de répondre à cette question car à la base je rêvais de cinéma, je dirais donc que c’est ma vocation première mais en ce moment je suis vraiment très prise par le théâtre. Mon métier principal reste photographe car c’est celui qui me fait vraiment gagner ma vie. J’essaye de jongler habillement entre les trois.

Comment nous présenterais-tu la pièce Blondie Et Brunette que tu mets en scène ?

Blondie Et Brunette est une comédie dramatique, le mot dramatique fait un peu peur mais il y a beaucoup de touches de légèreté et de moments marrants. Nous avons vraiment essayé de développer cela car les sujets abordés sont plutôt graves. La pièce traite de l’amitié, c’est son sujet principal, mais aussi de la guerre, de l’histoire de France au 21ème siècle, de la condition de la femme et de son émancipation, de l’avortement… On n’aime pas trop le mot dramatique mais il faut bien prévenir les spectateurs que c’est pas non plus une franche rigolade, mais c’est avant tout une pièce légère qui parle de la vie, de l’espoir, de l’amitié, de la famille et de toutes ces valeurs qu’on essaye de ne pas perdre.

Entourée des comédiens de "Blondie et Brunette"

Entourée des comédiens de "Blondie et Brunette"

Comment est née cette pièce ?

Elle est entièrement née de la tête de l’auteure, Emilie Belina Richard, qui écrivait à la base des petites nouvelles sur son blog Blondie Et Brunette et tout était parti de notre amitié. Sur ce blog, elle publiait des petites anecdotes et postait des photos et quand elle a vu que je commençais à développer mon activité au théâtre, elle s’est dit pourquoi pas écrire une pièce. C’est sa première pièce, elle vient comme moi d’une école de cinéma, elle est plutôt scénariste mais elle a écrit également un roman pour enfants. J’ai reçu des bouts de la pièce qu’elle m’a envoyée pour savoir ce que j’en pensais et l’idée m’a beaucoup plu malgré le fait que ce soit en partie autobiographique, ce qui peut faire peur. Je lui ai dis Vas-y, écris la suite. Elle s’est inspirée de notre amitié mais elle a tout transposé à partir des années 30, c’était une partie de l’histoire qu’elle voulait traiter mais également car elle pouvait traiter des sujets comme l’émancipation de la femme, qui lui tient à coeur.

Tu y mets en scène des comédiens avec qui tu as déjà travaillé. Est-ce plus facile quand tout le monde se connait ?

Oui, c’est certain, on ne va pas dire le contraire. C’est plus facile quand les gens se connaissent et qu’ils ont déjà travaillé ensemble sur des pièces ou des tournages. Il y a plus de complicité, il n’y a pas de relation à créer car elle existe déjà. Chacun sait comment les autres travaillent, comment les autres vont réagir, comment leur parler, comment rire avec eux… C’est sur que c’est un plus énorme quand on travaille avec des gens qui ont déjà collaboré ensemble. Sur Blondie Et Brunette, nous avons aussi de nouveaux comédiens que nous avons rencontrés lors des castings, nous avions le choix avec des gens que nous connaissions déjà mais nous avons fait ce choix de travailler avec de nouveaux comédiens et nous en sommes ravies.

Avec l'auteur de "Blondie et Brunette", Emilie Belina Richard

Avec l'auteur de "Blondie et Brunette", Emilie Belina Richard

Comment nous présenterais-tu Emilie Belina Richard l’auteure de Blondie Et Brunette ?

Emilie ressemble pas mal au rôle de Blondie, elle est assez réservée, elle ne dit pas grand-chose mais elle écrit beaucoup. Elle est assez douce et rêveuse, elle ressemble vraiment au personnage mais en moins niais et moins godiche surtout. Elle touche un peu à tout, elle écrit dans tous les domaines. Elle a tout le temps plein de projets. C’est ma meilleure amie donc c’est un peu difficile de parler d’elle professionnellement. On partage beaucoup de choses et nous sommes amies depuis presque dix ans, on travaille quasiment tout le temps ensemble, on a habité ensemble, c’est une histoire d’amour en amitié, c’est la femme de ma vie ! (rires).

Blondie Et Brunette est-elle votre première collaboration?

Emilie est la personne avec qui j’ai le plus travaillé. On a commencé au cinéma, j’ai été son assistante sur des tournages, elle a été ma scripte sur d’autres tournages, elle a été ma directrice artistique, nous avons fait beaucoup de castings ensemble, de la direction d’acteurs…On a grosso modo toujours travaillé ensemble. Au théâtre, elle s’occupait de la direction artistique pour ma première mises en scène, des costumes, des comédiens, elle était quasiment co-metteur en scène avec moi. Ce n’est donc pas notre première collaboration mais en tant qu’auteur et metteur en scène oui mais à priori ce ne sera pas la dernière.

Entourée de l'auteur et des comédiens de "MeurtreS à Cripple Creek"

Entourée de l'auteur et des comédiens de "MeurtreS à Cripple Creek"

Quel est le plus dur dans la mise en scène ?

Pour moi, pour l’instant, qui n’ai fait que quatre pièces, je répondrais le fait de capter vraiment la vision de l’auteur. Forcément, cela va être différent, c’est le but aussi, mais mon objectif premier est de ne pas le décevoir. Je souhaite être fidèle à ce que l’auteur avait envie de raconter mais tout en gardant ma patte personnelle, mon interprétation et ma vision de l’histoire. Concilier cela est pour moi la chose la plus difficile, le plus grand défi.

Pourrait-on te retrouver toi sur scène ?

Pas du tout (rires) ! C’est une réponse claire et nette, il n’y a pas d’hésitation. J’ai déjà fait du théâtre quand j’étais plus jeune, je me suis rendue compte en cours de route que je ne voulais pas être comédienne mais que je voulais raconter les histoires, et diriger mes partenaires. Par un concours de circonstances très hasardeux et très malheureux, je me suis retrouvée sur scène en 2011, je travaillais sur des pièces et nous avons eu un problème de disponibilité avec une comédienne et comme je connaissais les pièces par cœur, j’ai remplacé deux comédiennes au pied levé. C’était vraiment pour dépanner et je n’ai pas particulièrement apprécié l’expérience. Je préfère vraiment diriger. Je ne me sens pas à l’aise sur scène, c’est un métier et il y a tellement de comédiennes douées que je n’ai rien à faire sur scène (rires).

Entourée de l'auteur et des comédiens de ""Un macchabée dans la baignoire"

Entourée de l'auteur et des comédiens de ""Un macchabée dans la baignoire"

Quelles sont tes autres actualités et projets ?

J’ai une comédie de Thibaut Marchand qui s’intitule Un Macchabée Dans La Baignoire qui a commencé le 06 février au Théâtre Le Proscenium, cela fait quelques mois que je travaille dessus jour et nuit (rires) pour présenter la pièce de la manière la plus drôle possible, et être fidèle au texte de l’auteur, qui en plus est là pour me surveiller car il joue dans la pièce (rires) ! Nous jouerons cette pièce tous les samedis jusqu’à fin mai. Grosse pression là-dessus car lancer une comédie est toujours très stressant. "Meurtres A Cripple Creek va reprendre les dimanches en avril et en mai, toujours au Proscenium, théâtre avec lequel je suis en étroite collaboration, puisque les pièces sont co-produites par Pierre Boiteux, un des directeurs du théâtre. Blondie Et Brunette continue également jusqu’en avril. J’ai quelques projets par ci par là en termes de co-écriture mais rien de concret pour l’instant.

Entourée de mon co-producteur Pierre Boiteux (Meurtres à Cripple Creek, Blondie et Brunette, Un macchabée dans la baignoire) et de l'auteur de "Un macchabée dans la baignoire", Thibaut Marchand

Entourée de mon co-producteur Pierre Boiteux (Meurtres à Cripple Creek, Blondie et Brunette, Un macchabée dans la baignoire) et de l'auteur de "Un macchabée dans la baignoire", Thibaut Marchand

Commenter cet article