Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Faustine Pont une comédienne aux multiples talents !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Louise A

Photo Louise A

Nous avions découvert Faustine Pont dans la pièce Meurtres à Cripple Creek il y a quelques mois et c'est avec plaisir que nous l'avions retrouvée dans la pièce Blondie Et Brunette. Après avoir donné la parole à Blondie, partez à la rencontre de Brunette!

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Faustine Pont, je suis originaire de Nîmes et je suis comédienne ainsi que chanteuse. Je suis arrivée à Paris, juste après le bac.

Peux-tu nous résumer un peu ton parcours artistique ?

J’ai fait une formation pluridisciplinaire mêlant théâtre, chant et danse et j’ai suivi ensuite une formation de comédienne au Conservatoire Du 9ème Arrondissement. Je ne me voyais pas faire des études juste de comédienne ou juste de chanteuse car tout est lié pour moi, toutes ces disciplines avec la danse sont complémentaires et je me dis que plus j’ai de cordes à mon arc, plus j’ai de chance qu’on veuille travailler avec moi. Une fois que je me suis sentie assez à l’aise pour voler de mes propres ailes, je me suis lancée, j’ai passé des auditions, je suis allée à des castings et petit à petit, les pièces et les projets sont arrivés. En parallèle de mes formations, j’écrivais des chansons et au fil du temps, j’ai réussi à regrouper autour de moi des amis musiciens avec lesquels j’ai pu travailler rapidement et faire des concerts sur Paris et en région Languedoc-Roussillon. Aujourd’hui, je continue ma route!

Photo Louise A

Photo Louise A

Qui est ton personnage Brunette dans la pièce Blondie Et Brunette ?

Brunette est une femme indépendante, sûre d’elle, qui n’a pas froid aux yeux mais qui a surtout des convictions fortes et une envie de décider de ce que sera sa vie sans qu’on la lui dicte. Elle sait où elle veut aller, avec qui et comment et à cette époque là, ce n’était pas évident.

Quel serait ton regard sur cette pièce ?

Je dirais que c’est une pièce qui donne à rêver, c’est vague comme ça mais je pense que chacun peut y mettre ce qu’il a envie d’y mettre, le spectateur peut projeter sur la pièce sa propre vie ou ses propres angoisses. Nous sommes très drivés quand on regarde la pièce, les éléments et les époques sont très clairs mais en même Blondie Et Brunette est une histoire assez intemporelle. La base de l’écriture et de l’intrigue est l’amitié entre ces deux femmes et comment dans un certain contexte politique, historique ou de société, elles vont toutes les deux évoluer, comment leur amitié va perdurer et comment elles vont surmonter les différentes épreuves de la vie. Cette base permet au spectateur de se ré-approprier l’histoire car nous avons tous un ami très proche et il peut re-transposer l’histoire dans sa propre vie. Je ressens cette pièce comme un film; la personne qui nous met en scène, Leah Marciano, est d’ailleurs réalisatrice. C’est Lou (la petite-fille d’Alexina) qui raconte l’histoire et elle invente presque, elle part d’un journal mais elle a une imagination débordante.

Rencontre avec Faustine Pont une comédienne aux multiples talents !

Qu’est ce qui t’a attiré dans ce rôle ?

Je répondrais la force de caractère de Lily mais également la force de Blondie et Brunette ensemble. Quand j’ai passé l’audition, je n’avais pas le scénario complet, je n’avais qu’un extrait mais c’était l’un des moments culminants de la pièce et du coup, je me suis rendue compte assez vite que mon personnage avait du caractère et que cela serait très intéressant d’aller là dedans. Elle a des choses à défendre. Les thèmes abordés dans cette pièce sont encore d’actualité et c’est assez hallucinant de voir combien la condition des femmes et leur émancipation est encore un combat que l’on doit mener aujourd’hui, la montée du fascisme est encore hélas d’actualité… Le fait que Lily prenne position, c’est aussi cela qui me plaisait dans le rôle.

As-tu des traits communs avec ton personnage ?

Je crois que nos points communs seraient cette envie d’avoir des idées, d’essayer de les défendre et de les porter mais aussi cette envie de savoir où je vais et d’avoir des objectifs. Lily le dit à son amoureux dans la pièce, elle ne pourra pas envisager une vie de couple comme nous l’entendons aujourd’hui tant qu’elle ne sera pas épanouie en tant que femme et en tant que photographe; comme elle, j’ai des objectifs, des rêves, des envies notamment professionnelles et rien ni personne ne pourra me faire dévier de ma route même si ce n’est pas toujours simple…ce qui n’empêche pas d’avoir un amoureux (rires).

Rencontre avec Faustine Pont une comédienne aux multiples talents !

Que mettrais-tu en avant dans la pièce ?

C’est délicat car souvent ce qui est mis en avant est la période de la guerre et la déportation de Lily. Ce sont des thématiques importantes de la pièce mais elles sont développées sur un timing assez restreint; peut-être est-ce parce que cela marque toute une vie moralement et physiquement, mais je pense que ce qui est véritablement important dans la pièce, ce sont les petits enfants. Le côté devoir de mémoire me tient vraiment à cœur car on se rend compte qu’on peut rapidement se laisser endormir si on ne reste pas vigilants; pour moi, je dirais que le plus important est de ne pas oublier et de parler de ces choses là. Des combats restent à mener et les événements passés peuvent les nourrir.

A qui serait-elle destinée ?

Blondie Et Brunette est destinée à tout le monde, de 7 à 77 ans et même plus. Ma nièce de 10 ans est venue et elle m’a dit s’être régalée, elle a mis en avant le côté meilleures amies mais aussi les histoires d’amour des deux amies.La pièce a cependant éveillé en elle des questionnements plus complexes et il a fallu trouver les mots pour lui répondre. Et puis, j’ai été très heureuse que ma grand-mère qui est octogénaire soit venue voir la pièce. Le moment de la déportation a été plus compliqué pour elle car mon grand-père a été déporté durant la guerre en raison de ses idées politiques mais elle a eu une réaction très positive, elle m’a dit avoir beaucoup pensé à lui pendant la représentation. Elle m’a félicitée et j’avoue que ses mots m’ont énormément touchée.

Rencontre avec Faustine Pont une comédienne aux multiples talents !

Comment qualifierais-tu le duo que tu formes avec Emilie Lecouvey alias Blondie ?

J’ai rencontré Emilie au casting car Leah et Emilie les auteurs de la pièce nous ont fait passer le second tour des auditions en binôme. Rapidement, nous avons essayé de travailler ensemble cette seconde audition et forcément cela crée des liens, cela donne un petit challenge à relever ensemble tout en sachant que l’une pouvait être prise et pas l’autre. Le courant est bien passé de suite, il y avait une envie commune de partager des choses chouettes en répétition, d’être dans une écoute et une belle entente, ça s’est même concrétisé en allant flyer ensemble et en allant boire des verres. Nous avons appris à se connaître et cela permet aussi de nourrir nos scènes mais rien n’a été forcé. Nous sommes très différentes même dans la vie et cela n’empêche pas de bien s’entendre et je suis très contente de jouer avec elle et on apprend beaucoup l’une de l’autre.

Tu joues également dans Meurtres A Cripple Creek, peux-tu nous présenter la pièce ?

C’est une espèce de Cluedo géant, la pièce se déroule dans un hôtel dans les années 60 aux Etats-Unis. La pièce est peuplée de personnages hauts en couleurs et tous très différents. Il y a deux meurtres commis et le but est de démasquer le ou les assassins. Au milieu de tout cela, il y a des voleurs qui rodent, une comédienne-chanteuse déchue qui continue à jouer les divas, une gérante de l’hôtel qui est complètement barrée, la sœur de cette dernière qui est un personnage très ambigu, un paparazzi et bien évidement un commissaire qui croit être au top niveau mais qui finalement n’est pas si chouette que cela. Pour moi, l’intrigue est un prétexte aux rires et à des sketchs permanents.C’est vraiment de la comédie et on rentre dans l’univers de la pièce assez facilement je crois. Le but est de passer de délires et délires avec ces personnages loufoques et excentriques. C’est une pièce qui n’a absolument rien à voir avec Blondie Et Brunette (rires) et le fait de pourvoir faire les deux est très chouette !

Quel rôle y joues-tu?

Je joue le rôle de la voleuse, mon personnage s’appelle Shirley, elle œuvre avec Billy son amoureux qu’elle fait passer pour son frère. Billy est un peu benêt (rires), il est très candide avec un bon fond et il se laisse totalement embarqué dans le délire de Shirley qui elle a du caractère et qui le mène à la baguette mais ce ne sont pas des mauvais bougres, ce ne sont pas des vrais méchants.

Photo Louise A

Photo Louise A

Quels sont tes projets pour 2016 ?

Je vais continuer Blondie Et Brunette tous les dimanches à 17h15 au Théâtre Le Proscenium, Meurtres A Cripple Creek reprendra en avril et en mai et en parallèle un EP de 5 titres sortira au printemps. Je vais tourner un deuxième clip en février et pas mal de concerts se prévoient déjà…

Commenter cet article