Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre avec Laurent Petitguillaume, la voix des matinales de la radio France Bleu en IDF !

Publié le par Steph Musicnation

Photo Sébastien LORY

Photo Sébastien LORY

Depuis ses débuts radiophoniques dans les années 80, Laurent Petitguillaume a marqué les auditeurs en animant bon nombre d’émissions radio restées cultes mais aussi en animant régulièrement des émissions à la télévision.

Il officie actuellement à l’antenne de France Bleu 107.1 mais vous verrez dans cette interview que l’animateur est également auteur et comédien et que la musique est pour lui une vraie passion.

Pouvez-vous nous présenter l’émission Le Mag Musiques ?

J’ai animé Le Mag Musiques durant un an et demi sur France Bleu 107.1 IDF mais l’émission ne reprendra pas à la rentrée.

Durant une heure, j’avais des entretiens en tête à tête avec des artistes, c’est une chose que j’adore faire, cela demande beaucoup de travail mais c’est très intéressant, j’essaye toujours de lire ou d’écouter ce que mes invités ont fait avant de les interviewer.

Lorsque les artistes sont en promo, les journalistes leur posent souvent les mêmes questions, j’essayais d’être original pour ma part.

J’arrête l’émission cette année sur France Bleu car j’anime les matinales de 9h à 12h tous les jours de la semaine et je ne pouvais plus l’assumer par manque de temps.

L’émission va changer quelque peu d’orientation, les entretiens seront plus consacrés à des personnalités politiques, sportives, littéraires mais pas systématiquement des artistes.

Comment s’organise votre plage horaire du matin ?

La radio France Bleu est présente dans toute la France, elle propose durant 80% de la journée des programmes locaux, il y a 44 antennes France Bleu et moi, je travaille sur l’antenne IDF qui représente un gros bassin de population à conquérir.

C’est un beau challenge car nous sommes dans une région où l’on est susceptibles d’être écoutés par 6 ou 7 millions d’auditeurs mais en même temps il y a beaucoup de radios concurrentes, il faut donc être bons.

Tous les matins, j’ai un invité durant 45 minutes que l’on appelle un expert.

Le lundi c’est souvent en rapport avec le monde du travail, ça peut être des coachs en entreprise qui expliquent aux gens comment gérer au mieux leur temps de travail et qui répondent aux différentes problématiques autour du travail.

Le mardi, ce sont des avocats qui répondent aux questions des auditeurs, nous nous intéressons aux cas de personnes qui ont été verbalisées sur la route.

Le mercredi, le thème de l’émission est souvent en rapport avec la langue Française et le vocabulaire, l’orthographe, l’étymologie des mots mais cela peut être aussi l’histoire des proverbes et des dictons.

Le jeudi, l’émission est plus en rapport avec le côté pratique comme par exemple avec des spécialistes de décoration ou du bricolage.

Le vendredi, nous nous intéressons à la défense du consommateur et aux choses de la vie courante, on peut parler divorce avec un avocat, notre expert peut être un assureur..

Les gens peuvent nous appeler, j’ai un expert à mes côtés, je pose les questions et en même temps, je fais participer les auditeurs.

Ensuite, de 10h à 11h, nous avons un rendez-vous cuisine qui s’appelle On Cuisine Ensemble, je suis tous les jours en direct avec une spécialiste de la cuisine, une journaliste qui s’appelle Nathalie Helal qui a écrit beaucoup de livres sur la cuisine.

Tous les jours, on fait des spéciales et cela change quotidiennement et bien sur les auditeurs peuvent nous appeler pour nous donner aussi des conseils de cuisine.

Tout cela est très interactif.

A 11h, on propose un divertissement, c’est un jeu très simple qui s’intitule Le Grand Pari, c’est un quizz où les auditeurs qui veulent jouer ont une minute pour répondre à un maximum de questions.

C’est celui qui a totalisé le maximum de bonnes réponses en une minute qui repart avec le cadeau du jour.

L’émission est très diverse, il y a en permanence un contact direct avec l’auditeur et j’apprends tous les jours grâce à l’émission.

Les matinales ont vraiment un rôle important, j’ai l’impression d’être un peu utile, ce n’est pas que de l’accompagnement musical, on participe au réveil des gens, on tente de transmettre notre bonne humeur et de leur donner l’énergie qu’il faut pour affronter la journée dans de bonnes conditions.

Photo Olivier M. Palade

Photo Olivier M. Palade

Animateur Tv, animateur radio mais aussi comédien, dans quel domaine prenez-vous le plus de plaisir ?

Je peux répondre sans problème la radio, c’est un vrai plaisir même si jouer est un autre grand plaisir.

Je fais de la radio depuis toujours, c’est un plaisir quotidien mais aussi mon métier, c’est donc l’idéal !

La radio est quelque chose de régulier alors que la télévision est une chose épisodique qui génère des angoisses permanentes car on ne sait jamais quand ça va s’arrêter ou quand ça va reprendre.

Vous avez également écrit des chansons, comment est née cette vocation ?

J’ai écris des titres pour un ami artiste qui s’appelle Emvie.

Un jour, il m’a envoyé ses chansons par Facebook, il était à l’époque sur un site participatif et moi je trouvais son travail vraiment bon.

Il m’a demandé des conseils par mail et je lui ai répondu très sincèrement qu’il avait du style, une vraie image, que musicalement c’était bien mais que je trouvais les paroles un peu légères.

Il m’a dit qu’il était ok pour lire des textes si j’en avais et comme j’ai toujours écris sans avoir particulièrement envie de les caser, je lui en ai envoyé quelques uns.

On s’est rencontré et on a travaillé sur cela pendant assez longtemps et il a mis mes textes en musique, on peut d’ailleurs les retrouver sur son album Light Sounds qu’il a auto-produit l’an dernier.

Pour la petite histoire, on m’avait demandé il y a quelques années de traduire des chansons du groupe Mecano, je m’étais pris au jeu et l’exercice m’avait plu ; je n’avais pas traduis complètement mais j’avais adapté les textes existants.

Ca n’avait servi à rien mais j’y avais pris goût.

Nous évoluons dans des métiers où on est souvent en attente d’appels pour du boulot, dans ces cas là, je me suis toujours occupé, c’est intéressant de chercher à mettre ses billes dans d’autres univers professionnels.

Rencontre avec Laurent Petitguillaume, la voix des matinales de la radio France Bleu en IDF !

La musique et vous, c’est une vraie histoire d’amour, quels sont vos goûts musicaux ?

Je dirais que mes goûts sont divers et variés, je n’ai pas un goût particulier mais j’ai des artistes qui me sont chers et qui m’ont peut-être donné envie de parler musique mais pas d’en faire car je ne suis pas musicien.

Ce serait plutôt des souvenirs d’enfance, mes premiers disques de variété dans les années 70.

J’ai démarré à la radio car j’étais dans un milieu amical de gens qui faisaient de la musique et qui essayaient de se professionnaliser et quand les radios libres sont apparues, je me suis dis que j’allais en faire pour faire connaître mes copains et en même temps pour jouer tous les disques de pop Anglaises que j’avais.

Aujourd’hui, j’écoute de tout et j’ai plutôt des coups de cœur sur des disques ou des artistes plutôt que sur un style précis.

En ce moment, j’aime beaucoup le duo electro Lumberjack, cet été sur mon ipod j’ai beaucoup écouté Vianney, le dernier album de Mika, les deux derniers albums de Prince qui est pour moi quelqu’un d’important dans la musique, David Bowie, …

Il est vrai que j’ai un petit faible pour la funk et tout ce qui est rnb Américain mais aussi la chanson Française, j’ai passé l’été avec les albums de Cali, des Innocents et de Thomas Dutronc.

J’ai trouvé que le dernier album de Rose était très bien écrit, très intelligent et avec de jolies histoires où il y a du vécu mais retranscrit avec poésie.

En France, nous avons vraiment la chance d’avoir une diversité d’artistes de tous styles, des bons showmen et de bonnes performeuses, je pense notamment à M.Pokora et à Shy’M.

J’aime beaucoup également un groupe Français qui chante en Anglais et qui sur scène est le top du top, il s’agit de Skip The Use.

Qu’est ce que Le Disco Park 80 qui sera organisé le 4 septembre à Chatou ?

Il s’agit d’un concert de 4 heures avec que des artistes des années 80 dont Julie Pietri, François Feldman, Caroline Loeb, Buzy, Phil Barney, Sabine Paturel, Philippe Cataldo, Jean-Pierre Mader, Joniece Jamison, Blues Trottoir,Arnold Turboust, Corinne Hermes, Eric Morena,Herbert Leonard …

C’est un domaine que je connais bien pour avoir présenté six saisons de la tournée Stars 80.

Je les connais tous et je les aime beaucoup, ils interprètent que des tubes et c’est ce que les gens adorent.

Cela va être un long spectacle durant lequel nous allons passer en revue tous les tubes des années 80 qui n’en finissent pas de rajeunir et qui n’en finissent pas de plaire aux gens toutes générations confondues et de remplir des stades.

C’est tant mieux car quand on ressort d’un tel spectacle que cela dure deux heures ou quatre heures, cela ne fait que du bien !

Rencontre avec Laurent Petitguillaume, la voix des matinales de la radio France Bleu en IDF !

Vous avez animé la tournée RFM Party 80 puis Stars 80, cela vous aurait-il plu de présenter le Top50 ?

J’ai présenté 4 saisons de RFM Party 80 et 2 de Stars 80.

Pour le Top50 (rires), à l’époque je n’aurais pas dit non mais Marc Toesca le faisait déjà vraiment très bien.

Il a d’ailleurs rejoint la tournée l’année où je n’ai pas pu la faire.

Si je vous demandais votre hit indémodable pour les années 70 ?80 ?90 ? Quel serait-il pour chaque décennie ?

Pour les années 70, je dirais J’ai Un Problème de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, pour les années 80 Thriller de Michael Jackson et pour les années 90, c’est un peu plus difficile car j’en ai moins mais je dirais 7 Seconds de Youssou N’Dour et Neneh Cherry.

De quelle émission Tv gardez-vous le meilleur souvenir ?

Le jeu télévisé Que Le Meilleur Gagne que j’ai animé durant un an sur France 2 en remplacement de Nagui et ensuite Côté Maison sur France 3 car ça a été une longue aventure de 12 ans avec une équipe que j’adore.

Rencontre avec Laurent Petitguillaume, la voix des matinales de la radio France Bleu en IDF !

Vous avez animé des Dance Machine sur M6, le concept reviendrait, signeriez-vous de nouveau ?

( rires)

Non car il ne faut pas être ridicule non plus même si de la dance music on en a encore, David Guetta par exemple pour ne citer que lui car c’est avec lui que je faisais cette émission.

A l’époque, c’était les débuts de la dance music dans les années 90 et c’était la musique que nous écoutions à cette époque.

Il y a encore des DJs que je suis et j’aime beaucoup notamment David car c’est quelqu’un de très important dans mon parcours, je l’ai vu partir de rien et arriver où il en est aujourd’hui et pour moi c’est un respect total car cela représente énormément de talent et de travail.

Je garde de bons souvenirs de quand nous faisions cette émission.

Vous avez animé beaucoup d’émissions radio tout au long de votre carrière, pouvez-vous nous parler de votre partenaire Super Nana avec qui vous animiez Ciel Mon Rock sur Skyrock ?

(rires) Je commence par quoi…

Sacré personnage et sacrée bonne femme qui demeure inoubliable pour les personnes qui l’ont fréquentée ou connue.

Elle possédait une grande part de folie, de sensibilité, d’intelligence et de générosité.

Je la connaissais en tant qu’auditeur à l’époque des radios libres sur Carbone 14 et j’étais déjà fasciné par tout ce qu’elle pouvait transmettre grâce à la radio, elle avait une voix qui faisait passer des choses et qui permettait à l’imaginaire d’aller très loin.

Quand on nous a proposé de travailler ensemble, j’ai immédiatement dis oui, j’ai beaucoup appris avec elle, je ne saurais pas expliquer quoi précisément mais je dirais que ça m’a libéré de plein de choses de travailler avec elle et cela m’a permis d’être un peu plus déluré derrière le micro, de ne pas avoir peur de quoi que ce soit et de toujours rester dans le respect de l’auditeur ou de l’auditrice.

On peut aller très loin dans le délire ou dans les propos mais on respecte toujours les gens.

En dehors de cela, c’était une très grande amie, irremplaçable, certes elle n’est plus là mais elle est quand même là car on m’en parle souvent et cela est merveilleux car les gens qui l’aimaient à la radio ne l’ont pas oubliée, c’est une référence aujourd’hui pour beaucoup de jeunes qui s’initient à la radio même s’ils ne l’ont jamais entendue, on leur parle d’elle.

Il y a un site Internet qui permet de retrouver ses émissions, il s’appelle Ciel Ma Sup, il y a plein d’archives très écoutées encore.

On n’a jamais refait ça et c’est tant mieux car cela correspond à une époque et qu’aujourd’hui ça ne voudrait plus rien dire.

Super Nana est un personnage emblématique de la radio qui ne ressemble à aucun autre, personne n’a refait du Super Nana.

Pour moi, elle est toujours pas loin !

Rencontre avec Laurent Petitguillaume, la voix des matinales de la radio France Bleu en IDF !

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

Je dois travailler sur deux bouquins car j’adore écrire, j’en ai sorti un il y a quelques années sur le Pont Neuf et cela m’avait tenu en haleine pendant très longtemps.

Je vais écrire un livre de cuisine avec ma collègue Nathalie Helal, je vais devoir lui expliquer pourquoi il y a plein d’aliments que je n’aime pas manger comme les huîtres ou les brocolis…

Je suis assez difficile avec les aliments et je vais devoir écrire à chaque fois un petit texte drôle.

Nathalie aura pour mission de me donner des recettes pour les trucs que je n’aime pas.

Ce sera un livre de cuisine mais drôle !

Mon deuxième objectif est un projet en cours que j’espère commencer dès le mois de septembre, c’est un livre de conversions avec un député qui s’appelle Laurent Grandguillaume.

On s’est rencontrés grâce à Facebook car les gens nous ont interpellé sur nos patronymes et on a commencé à s’écrire de manière rigolote.

C’est un jeune député de la Côte D’Or qui réfléchit beaucoup et quand on déjeune ensemble, je lui pose plein de questions pour mieux comprendre la politique d’un point de vue de citoyen.

De fil en aiguille, l’idée du livre est née, je vais lui poser des questions que tout citoyen pourrait se poser comme par exemple est-ce que je dois aller voter ou pas ?

Ma mission sera d’écrire une multitude de questions pour permettre aux lecteurs potentiels de savoir à quoi sert un homme politique, quel est son quotidien, quelle est sa mission, quels sont les différents rôles et terrains que chacun a à sa disposition pour améliorer les choses…

Est-ce que dans l’avenir, les hommes politiques auront toujours de l’importance car nous sommes de plus en plus nombreux à gérer nos problèmes nous même via le monde humanitaire par exemple ou les initiatives citoyennes.

Vous verrez que Laurent Grandguillaume a une vision assez avant-gardiste sur le rôle du politique et de la politique à l’avenir !

Hormis les livres, je continue à jouer la pièce Un Air De Famille de Jean-Pierre Bacry et Agnès Jaoui en province après l’avoir jouée durant 2 ans à Paris.

Commenter cet article

Fouks 27/08/2015 22:20

bravo pour cet article et merci d'avoir parler de Ciel ma Sup ;)
show-supernana.com